Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



encart_diam

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


COSTANTINI Henri (1884-1951)

Henri CostantiniInterne à Alger en 1906, 6 ans avant le professeur Henri Duboucher, 2 ans après le Professeur Lombard, il est Prosecteur d'anatomie du rigoureux Professeur Trolard. Il part à Paris, élève de Lecène et d'Edouard Quénu, et revient Professeur à Alger en 1920, succédant à son maître Eugène Vincent en 1924, qui dirigeait les salles Lisfranc et Larrey. Il a alors 40 ans.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

L’évolution de l’Urologie au Maghreb

Pour avoir une idée de la place de l’urologie par le passé, je rappellerai deux dates révélatrices de l’histoire de l’Urologie. 1731, lors de la fondation de l’Académie Royale de Chirurgie considérée comme le début de l’ère moderne de la chirurgie français, la taille vésicale était l’opération la plus sophistiquée et la plus dangereuse. Son succès était lié à l’habilité du chirurgien et c’est elle qui consacrait sa renommée.

> Consulter toutes les rétrospectives

Histoire de l'Algérie médicale : les hommes et les femmes


AUBRY Georges (1882-1957)Envoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

AUBRY Georges

Professeur de la Clinique Médicale, salles Soulié et Lasnet, après les professeurs Cochez et Ardin-Delteil., précédemment Salle Pasteur.

Né en 1882 à Saint-Loup en Haute Saône, au cours d’un séjour en Métropole de sa famille, son père était médecin-militaire, puis accomplissait une brillante carrière médicale, maire de Sétif pendant 34 ans, Député puis Sénateur du Constantinois.

Son absence est celle des études médicales à Paris, avec Déjérine, Reclus, Nélaton, Ombredane, Gustave Roussy. Puis celle de la guerre de 1914-1918, dans l’ambulance n° 2 de la 4ème brigade marocaine, puis au Bataillon d’infanterie coloniale du Maroc, puis médecin chef du 367ièmeRégiment d’Infanterie.

Docteur en médecine en 1909, il est Médecin des Hôpitaux d’Alger en 1912, il est nommé en 1920 Agrégé des Facultés de médecine, en 1928 professeur de Pathologie générale et de Pathologie médicale, en 1930 Professeur de Clinique médicale, jusqu’à sa retraite en 1954.

Une vie médicale dont ceux qui l’ont partagée (Boulard, A, Portier, Chevrot, peut-être Fourrier et Babeau…) ont admiré l’harmonie, ses activités d’enseigneur, d’une grande œuvre scientifique, infections, parasitoses, affections viscérales et endocriniennes, étudiant l’ambiance dans laquelle la maladie se développait.

Il réalisa deux architectures, la Clinique médicale en 1934, le professeur Costantini ayant montré l’exemple en 1925 et le Sanatorium de Rivet contre la tuberculose.

Dès 1920 il avait fondé le Journal de Médecine et de Chirurgie et en 1927 l’Algérie Médicale.

Il participait à de nombreuses commissions, Assistance médicale indigène, cancer, hydro-climatologie avec sagesse, finesse et pondération, dans son talent d’orateur.

Sa vie publique, sa bonté, son tact étaient gouvernées par la simplicité. Il arrivait à Mustapha en bicyclette, les pantalons étant serrés par des épingles en bois.

Sa vie privée et familiale, à Saint-Eugène(Bologhine), face à la mer, sa bibliothèque contenant les sujets les plus divers, musique, peinture, littérature, histoire, frappaient le médecin ami, avec sa simplicité et son optimisme.

Les dernières années lui avaient apporté bien des peines, et sa maladie l’emporta en 1957 à l’âge de 75 ans.

Voir toutes les biographies



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !