Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


BENABADJI Rachid

Professeur Rachid BenabadjiLe professeur Rachid BENABADJI a pris sa retraite en juillet 1998. Il avait exercé les fonctions de professeur chef de service de chirurgie générale à la clinique centrale de 1980 à 1986 puis au service de chirurgie générale de l’hôpital Bologhine de 1986 à 1998.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

Histoire de la neurochirurgie algérienne

Tous les secteurs de la vie économique, sociale, culturelle sont affectés. Le secteur de la santé ne fait pas exception. Médecins, professeurs d’Universités, personnels paramédicaux en majorité français quittent le pays. Les structures hospitalières publiques ou privées, la faculté de médecine, sont complètement désorganisés. De plus, nombreux bâtiments de soins ont été détruits par l’OAS* parfois avec la complicité de médecins. C’est le cas du service de neurochirurgie, installé à la «clinique Barbier Hugo». Le neurochirurgien et son équipe quittent les lieux après démolition par plastiquage des blocs opératoires. Il ne reste que quelques lits qui seront transportés à l’hôpital Ali Ait Idir : ils équiperont et pour longtemps le service de réanimation du nouveau service de neurochirurgie.

> Consulter toutes les rétrospectives

Publications scientifiques


Publié dans Médecine du Maghreb 245 - Juillet/Août 2017 - pages 5-13

Contacter Docteur Mourad Kastali Sténose de l’artère rénale du transplantnote

Auteurs : M. Kastali, C. Beldjazia, A. Boulgheraif, L. Bezzi, D. Oulbani, S.A. Ouldarbi, K. Bendjebbar, E.M. Si Ahmed, B. Boukhatem, S. Ahnia - Algérie


Résumé

Introduction : La Sténose de l’Artère Rénale du Transplant (SART) est une complication vasculaire fréquente en transplantation rénale pouvant s’accompagner d’une hypertension artérielle et/ou d’une dysfonction de l’allogreffe. Notre travail se propose d’étudier la prévalence de la sténose et d’évaluer les résultats de l’angioplastie transluminale per cutanée comme traitement de premier choix.
Patients et méthodes : Nous avons étudié rétrospectivement les paramètres cliniques, biologiques et thérapeutiques des patients transplantés rénaux du service. Deux groupes de patients ont été identifiés ceux présentant ou non une sténose de l’artère rénale du transplant.
Résultats : Quatorze patients (11,8%) ont développé une sténose de l’artère rénale du transplant, 11 hommes et 3 femmes dont l’âge moyen est de 36,0 ± 9,5 ans. Cette sténose était apparue 91 ± 72 jours (10-248 j) de la transplantation, elle était au niveau du site anastomotique chez tous les patients. Une Angioplastie Transluminale per cutanée (ATL) avec mise en place d’un stent était réalisée chez 6 patients, chez qui la sténose avait compromis la fonction du greffon ou l’hypertension artérielle était difficilement contrôlable. Une seule patiente a perdu son greffon rénal après angioplastie. La pression artérielle était contrôlée chez 3 patients par une seule drogue, et chez les 3 autres patients, la pression artérielle s’était normalisée sans aucun traitement antihypertenseur. Chez les 8 autres patients chez qui la sténose n’était pas significative ; on a opté pour une surveillance échographique régulière et optimisation du traitement antihypertenseur.
Conclusion : La sténose serrée de l’artère rénale du transplant peut être traitée initialement avec succès par une angioplastie transluminale per cutanée.

Summary
Transplant renal artery stenosis

Introduction: Transplant Renal Artery Stenosis (TRAS) is a common vascular complication in renal transplantation, which may be accompanied by high blood pressure and/or allograft dysfunction. Our work aims to study the prevalence of this stenosis and to evaluate the results of percutaneous transluminal angioplasty as the first-choice treatment.
Patients and methods: We retrospectively studied the clinical, biological and therapeutic parameters of renal transplant patients in our center. Two groups of patients were identified, those with or without transplant renal artery stenosis.
Results: Fourteen patients (11.8%) developed transplant renal artery stenosis (TRAS), 11 men and 3 women with an average age of 36.0 ± 9.5 years. This stenosis appeared 91 ± 72 days (10-248 days) post-transplant; it was at the anastomotic site in all patients. A percutaneous transluminal angioplasty (PTA) with stent placement was performed in 6 patients, in whom the stenosis had compromised graft function or hypertension was difficult to control. Only one patient lost her kidney transplant after angioplasty. Blood pressure was controlled in 3 patients by a single antihypertensive drug, and in the other 3 patients, blood pressure normalized without any antihypertensive treatment. In the 8 other patients in whom the stenosis was not significant; we opted for regular ultrasound monitoring and optimization of antihypertensive therapy.
Conclusion: The significant transplant artery stenosis can be successfully treated initially by percutaneous transluminal angioplasty.

Cet article est actuellement coté note (2,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb.
Il a été consulté 1302 fois, téléchargé 19 fois et évalué 2 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Algériens - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !