Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


FEYGUINE Abadie Hélène (1881-1964)

Hélène Feyguine AbadieHélène (Lola) Feyguine est née dans une famille juive de Samara le 21 mai 1881. La ville se situe au sud de la Russie près du Kazakhstan, sur les bords de la Volga. Ses parents, marchands de bois, migrent ensuite avec leurs enfants à Odessa, qui appartient alors à l’Empire russe. Plusieurs pogroms eurent lieu dans ce port situé sur la Mer Noire où se trouvait une population multiethnique comportant, outre les Russes et les Ukrainiens, des Juifs et des Grecs en conflit depuis le début du XIXème siècle. Vers 1890, l’émigration juive est importante. De plus, il existe un numerus clausus pour les étudiants juifs.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

Les 40 ans de néphrologie dialyse en Algérie : un point de vue sur l’historique de l’évolution de la néphrologie dialyse en Algérie

La néphrologie a contribué au progrès de la médecine en Algérie particulièrement dans les domaines de la médecine interne, la technologie, la formation, l'organisation sanitaire et la réflexion éthique (don d'organes). Les obstacles rencontrés pour faire reconnaître cette discipline comme spécialité médicale et universitaire ont été fort nombreux. La ténacité des néphrologues à partir de 1977 a porté ses fruits. Ainsi, l'enseignement de la néphrologie en Algérie a débuté en 1988. Le Comité Pédagogique Régional de Néphrologie a été constitué à Alger en 1988 et le Comité Pédagogique National en 1989.

> Consulter toutes les rétrospectives

Histoire de l'Algérie médicale : les hommes et les femmes


SIMERABET Assia (1971-2018)Envoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Simerabet AssiaSimerabet Assia nous a quittés le vendredi 30/11/2018 après un rude combat mené avec ténacité et dignité contre la maladie, sans jamais baisser les bras. La communauté chirurgicale oranaise et algérienne vient de perdre l’un de ses membres précocement et dans la douleur. Née à Tiaret le 07/09/1971, le Professeur Simerabet Assia effectue un parcours scolaire brillant dans sa ville natale, ce qui lui ouvre les portes de la faculté de médecine d’Oran en 1989. Au cours de son cursus universitaire pour l’obtention du diplôme de docteur en médecine, elle découvre et se passionne pour une discipline : la chirurgie.

Et c’est à travers son succès lors du concours d’accès au résidanat en 1996 que son rêve sera réalisé. Elle rejoindra le service de chirurgie « La Palmeraie » dirigé alors par le Pr. Boubekeur Mohamed. Après l’obtention du diplôme des études médicales spécialisées avec brio en 2001, elle retournera, cette fois dans son service formateur en tant que maitre assistante en 2003. Son engouement pour sa spécialité et sa persévérance vont être couronnés par la soutenance de thèse de doctorat en sciences médicales (DESM), le 30/06/2013, sur les splénectomies laparoscopiques pour maladies hématologiques. L’agrégation obtenue remarquablement une année plus tard lui permettra de concourir et d’accéder à la chefferie de service des urgences médico-chirurgicales de l’Etablissement Hospitalier et Universitaire d’Oran (EHU) en 2017.

Durant son parcours hospitalo-universitaire, Feu Assia Simerabet était énergique, volontaire et perspicace dans tout ce qu’elle entreprenait. Ses qualités lui conféreront une place de plus en plus prépondérante au sein de l’équipe du Pr Boubekeur dans les différentes activités de recherche du service et dans l’organisation de manifestations scientifiques nationales et internationales. A l’hôpital, elle était appréciée pour ses qualités humaines et son dévouement pour son métier et ses patients. Elle avait également participé avec beaucoup d’engagement et de générosité à la formation des futurs médecins et chirurgiens. Sa disparition a laissé un vide et un immense chagrin dans la corporation médicale.

Pr Assia Simerabet est partie tôt, trop tôt même, pour sa famille, ses amis et ses patients. Elle a emporté avec elle son enthousiasme, sa vitalité et sa coutumière courtoisie. La providence a voulu que son œuvre s’arrête en ce dernier jour du mois de novembre 2018. Et comme disait T. Benjelloun : "La mort est la dernière parole du destin." Elle laissera le souvenir d’une personne gentille, travailleuse, humaine et le sourire accroché au visage pour l’éternité.

Voir toutes les biographies



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !