Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


ABERKANE Abdelhamid

Professeur Abdelhamid AberkaneNé le 30 juillet 1945, Abdelhamid Aberkane a débuté ses études de médecine en 1962, à l’âge de 17 ans après l’obtention du deuxième baccalauréat avec mention assez bien (1ère partie du bac au Lycée d’Aumale de Constantine en 1961, 2ème partie au Lycée Albertini de Sétif en 1962). Après l’obtention de son baccalauréat, il arrive à Alger où il entame sa médecine qu’il achève en juin 1968 par le passage des examens « cliniques » qui marquaient, à cette époque, la fin des six années de formation en médecine et la réussite en décembre 1967 au concours d’Internat des hôpitaux d’Alger.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

Le congrès médical maghrébin. Histoire, souvenirs, sens

En 1940, les étudiants marocains et tunisiens qui allaient habituellement faire leurs études supérieures en France (médecine, pharmacie, lettres) viennent s'inscrire à l'université d'Alger, unique université alors pour tout le Maghreb dit "Afrique du Nord". Novembre 1942 : nommée au concours des hôpitaux d'Alger et, peu après, élue présidente de l'association des internes et anciens internes des hôpitaux d'Alger, la plupart de mes condisciples ayant été appelés sous les drapeaux, j'étais ainsi la première étudiante en médecine algérienne et premier élément algérien interne des hôpitaux...

> Consulter toutes les rétrospectives

Histoire de l'Algérie médicale : les hommes et les femmes


BOUKHROUFA Abdelkader (1932-2004)Envoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

par le professeur M. FEGHOUL

Abdelkader BOUKHROUFAL'Algérie et la médecine algérienne ont perdu le 23 mars 2004 un de ses valeureux enfants : le professeur Abdelkader BOUKHROUFA.

C'était un médecin aux valeurs morales et humanitaires très élevées et un militant de la cause nationale depuis son plus jeune âge. Il a participé à la création de l'UGEMA, a fait la grève des études pour obéir aux mots d'ordre du FLN et a rejoint les moudjahidines à la wilaya 3 en 1956ou il est nommé responsable sanitaire de la zone III. Il est arrêté par l'armée française, condamné et emprisonné en France. Après sa libération en 1960, il rejoint l'ALN à la frontière algéro-marocaine, en qualité de chargé de la santé.

Après l'indépendance, il reprend ses études à la faculté de médecine d'Alger et gravit par concours tous les échelons de la carrière hospitalo-universitaire : assistant d'abord puis maître-assistant, agrégé en cardiologie en 1972 à Alger et enfin professeur titulaire en 1975.

Après l'agrégation en 1972, il est affecté à Oran en qualité de chef de service permettant (avec d'autres collègues) ainsi le décollage de la faculté de médecine d'Oran.
En 1978, il retourne à Alger où il prend la chefferie du service de médecine interne (à option cardiologique) de l'hôpital Parnet jusqu'en 1989 où après le départ à la retraite du professeur MOSTEFAI il prend le service de cardiologie de la clinique Ibn Zhor de l'hôpital Mustapha.

En plus de ses activités médicales, il a été secrétaire général de l'Union Médiale Algérienne de 1985 à 1990, membre du Conseil National des Moudjahidines, membre fondateur de la Société Algérienne d'Histoire de la Médecine et président de la Société de Médecine d'Alger pendant 5 ans.
En septembre 2000, il a été élu président du Croissant Rouge Algérien et en 2001 membre du conseil de direction de la fédération internationale des croix et croissant rouge.
En 2002, il est membre de la Commission Nationale Consultative de Promotion et Protection des Droits de l'Homme.

Il décède le 23 mars 2004 au CPMC des suites d'une longue maladie et est enterré à El Alia au carré des martyrs de la nation. Que Dieu le couvre de sa miséricorde.

Voir toutes les biographies



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !