Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Odonto-Stomatologie tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


FEYGUINE Abadie Hélène (1881-1964)

Hélène Feyguine AbadieHélène (Lola) Feyguine est née dans une famille juive de Samara le 21 mai 1881. La ville se situe au sud de la Russie près du Kazakhstan, sur les bords de la Volga. Ses parents, marchands de bois, migrent ensuite avec leurs enfants à Odessa, qui appartient alors à l’Empire russe. Plusieurs pogroms eurent lieu dans ce port situé sur la Mer Noire où se trouvait une population multiethnique comportant, outre les Russes et les Ukrainiens, des Juifs et des Grecs en conflit depuis le début du XIXème siècle. Vers 1890, l’émigration juive est importante. De plus, il existe un numerus clausus pour les étudiants juifs.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

L'école dentaire d'Alger : 50 ans, réalités et perspectives

C'est en 1950 que fut crée l'Institut d'Odonto-Stomatologie par l'arrêté du 27 juillet 1950. Depuis cette date et jusqu'à l'indépendance, l'enseignement était réalisé par des chirurgiens dentistes à mi-temps et des prothésistes. Les matières fondamentales et médicales étant enseignées par la faculté de médecine. Cet institut formait des chirurgiens dentistes à orientation vers le secteur privé.

> Consulter toutes les rétrospectives

Histoire de l'Algérie médicale : les hommes et les femmes


BENABADJI MohamedEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

par A. Reghis

Né le 5 septembre 1925 à Tlemcen, le professeur M. BENABADJI a obtenu le diplôme de docteur en médecine en 1952 à la faculté de médecine de Montpellier. En 1962 il fait son entré dans le secteur public où il est nommé le 8 novembre 1962 médecin-chef du Centre de Transfusion Sanguine (CTS) du CHU Mustapha d'Alger. Ce CTS fut érigé en janvier 1963 en Centre Algérien de Transfusion Sanguine.

Le 19 octobre 1963, il est nommé assistant, chef de clinique dans la chaire d'hématologie.
En 1967, il soutient avec brio sa thèse d'agrégation, qui lui vaut, le 1er novembre 1968, la nomination comme maître de conférence agrégé à la Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie d'Alger.
3 ans plus tard, il est titularisé dans le grade de professeur en hématologie après une année de stage.

Sa carrière hospitalière fut essentiellement consacrée au développement de son service de toujours, le Centre d'Hémobiologie Transfusion Sanguine Alger-Centre, dont il a fait le service de référence dans la sérologie des groupes sanguins, le diagnostic et la prise en charge des anémies hémolytiques congénitales, ceux des syndromes hémorragiques et des thromboses.
Il fut également l'un des pionniers de la recherche médicale en Algérie en dirigeant et en menant à terme de nombreux projets de recherche.
Il était reconnu pour sa grande compétence dans la pathologie moléculaire des protéines du sang, comme l'hémoglobine, les enzymes érythrocytaires et les facteurs de la coagulation.
Toujours à la pointe du progrès, il se consacra à l'introduction des outils de la biologie moléculaire dans le diagnostic biologique.

Dans le domaine de la formation, nombreux sont ses disciples, élèves de l'école BENABADJI, actuellement professeurs hospitalo-universitaires dirigeants de CTS et/ou de laboratoires d'hémobiologie, assurant l'enseignement de la spécialité qu'il créa et individualisa.
Un des amphithéâtres du centre MAHERZI d'Alger (Département de Médecine) porte son nom.

Voir toutes les biographies



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !