Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


BOUDJELLAB Omar (1930 - 2006)

Le professeur Omar Boudjellab vient de s'éteindre à l'âge de 76 ans, après avoir donné le maximum de lui-même et accompli une carrière exemplaire faite de probité, de responsabilité et de générosité.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

Les premières femmes en médecine dans les pays du Maghreb

Si à l’'université, les étudiantes sont majoritaires dans les amphis, si la prédominance féminine à la faculté de médecine algérienne est manifeste depuis plus d’une vingtaine d’année , si le dernier bastion masculin (à savoir la chirurgie) vient également de tomber et si au XXIème siècle, la plupart des pays garantissent aux femmes un accès aux études médicales égal à celui des hommes, bien que tous n'assurent pas l'égalité des possibilités d'emploi, historiquement, cette place a souvent été restreinte dans de nombreux endroits du monde, alors même que le rôle des femmes en tant que soignantes est très important. Cette proportion élevée de femmes s’explique assez aisément car les bachelières reçues au baccalauréat scientifique se dirigent plus volontiers vers les sciences de la vie et de la nature (professions médicales et paramédicales).

> Consulter toutes les rétrospectives

Revue de presse

Il y a actuellement 13976 articles disponibles dans la Revue de presse

Algérie Ouest du pays : La rougeole en tête des maladies à déclaration obligatoire en 2019

22/08/2020 | El Moudjahid | Algérie | Lire l'article original

Les maladies sous surveillance des programmes élargis de vaccination (PEV), la rougeole principalement, occupent la première place parmi les maladies à déclaration obligatoire (MDO) dans la région ouest pour l’année 2019, selon le bilan de l’Observatoire régional de la santé d’Oran (ORS).

Le bilan de l’année 2019, récemment rendu public, indique que les PEV occupent la première place pour la deuxième année consécutive avec 31% des maladies à déclaration obligatoire (MDO), suivies de la tuberculose avec un taux de 26.6%, les maladies à transmission hydrique (MTH) avec 20% , les zoonoses avec 10%, les méningites avec 4.9% et enfin les Hépatites B et C et les MST avec 3.6% chacune, précise-t-on dans le même document.

Le retour de la rougeole et des PEV serait le résultat de la réticence des parents vis-à-vis du vaccin ROR, inclus dans le calendrier de vaccination à partir de l’année 2017. La non-vaccination d’un certain nombre d’enfants a fait augmenter les cas de PEV et de la rougeole en particulier, au cours des années 2018 et 2019, affirment les observateurs.

En Algérie, la liste des maladies à déclaration obligatoire que tout médecin, pharmacien ou chirurgien-dentiste du secteur public ou privé doit déclarer au service d’épidémiologie (SEMEP) le plus proche, comporte une trentaine de maladies, rappelle-t-on.
Les dix wilayas de la région ouest (Oran, Sidi Bel-Abbès, Saïda, Mostaganem, Tiaret, Relizane, Ain Temouchent, Tlemcen, Mascara et Tissemsilt) ont ainsi enregistré plus de 17.200 cas de MDO dont 5.200 cas de rougeole, 4.570 autres de tuberculose, 2.660 cas de maladies à transmission hydriques.

Dans la catégorie des zoonoses, des maladies infectieuses transmises à l’homme par des animaux, la région ouest a enregistré quelque 991 cas de brucellose et 251 autres de leishmaniose cutanée, indique-t-on de même source. L’incidence des zoonoses est passée de 17.1 en 2018 à 19,6 cas pour 100.000 habitants en 2019, a-t-on ajouté.

S’agissant de la tuberculose, le même document souligne qu’au cours des deux dernières années, la tuberculose a connu une baisse importante, avec 27% des MDO, alors qu’elle représentait plus de 50% des déclarations au cours des années précédentes.

L’incidence des méningites a connu, quant à elle, une légère augmentation passant de 7.7 cas pour 100.000 habitants en 2018 à 9,4 en 2019, selon la même source.

Toute l'actualité



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !