Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions

Revue de presse

Il y a actuellement 13473 articles disponibles dans la Revue de presse

Maroc Évaluation du handicap : Des experts internationaux partagent leurs expériences

21/01/2020 | Le matin | Maroc | Lire l'article original

Les participants à l'atelier sur les expériences internationales dans l'évaluation du handicap ont appelé à fournir plus d'efforts pour rendre les services de santé plus accessibles aux personnes en situation de handicap et répondre à leurs besoins. Une voie pour leur faciliter l'accès à l'éducation puis au marché du travail.

Dans l'objectif d'offrir une base scientifique et précise au processus d'évaluation et afin de permettre un ciblage efficace des personnes en situation de handicap et leur permettre d'accéder aux différents droits, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a organisé en partenariat avec le ministère de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille et le ministère de la Santé, un atelier axé sur les expériences internationales dans le domaine de l'évaluation du handicap les 20 et 21 janvier à Rabat.
Cette rencontre a réuni des experts marocains et étrangers venant notamment d'Italie, du Sénégal, de France, de la Tunisie, de Malte ainsi que des représentants de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie occidentale (ESCWA).

L'atelier a été l'occasion pour les participants de partager leurs expériences et lancer le débat autour de l'évaluation du handicap. Il a été marqué par l'organisation de trois sessions portant sur « L'évaluation du handicap d'une perspective internationale », « L'évaluation du handicap au Maroc... la situation actuelle et les perspectives de modernisation », et « La présentation des expériences internationales dans l'évaluation du handicap ».
Au cours de cette rencontre, les participants ont rappelé le Plan d'action national sur la santé et le handicap lancé en 2014 et qui vise à aider les personnes en situation de handicap à éliminer les obstacles qui les bloquent et à renforcer et développer les services de réadaptation, d'adaptation, d'aides techniques, d'aide et de soutien, ainsi que la réadaptation à base communautaire. « La mise en place du plan d'action national sur la santé et le handicap vise à assurer l'accès des personnes en situation de handicap à des services de santé préventifs, de proximité et de qualité et d'améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap », a souligné Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé. Et d'ajouter que « le ministère de la Santé s'est engagé à créer et à réhabiliter les infrastructures de prise en charge des personnes en situation de handicap. D'ailleurs, le Maroc dispose actuellement de 20 centres régionaux de rééducation et de pose de prothèses, ainsi que 936 cadres, dont 21 médecins qui sont spécialisés en médecine physique et de réadaptation, 522 infirmiers en kinésithérapie en 123 infirmiers spécialisés en orthophonie et 92 infirmiers en psychomotricité. Rien qu'en 2019, plus de 96.000 personnes en situation de handicap ont pu bénéficier des soins dans ces centres ».
Le ministre de la Santé a également indiqué qu'il est aujourd'hui nécessaire de définir des mécanismes d'évaluation et de diagnostic du handicap, d'autant plus que le Royaume va lancer prochainement le Registre social unique (RSU) qui permettra aux classes vulnérables de bénéficier des programmes sociaux et des services de santé.

De son côté, Jamila El Moussali, ministre de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, a rappelé que le Maroc est en train de mettre en place un nouveau système national d'évaluation du handicap, ce qui répondra aux attentes de nombreux acteurs dans le domaine de la protection sociale. « Le projet visant à établir le nouveau système d'évaluation du handicap est un pilier fondamental pour le développement de ces programmes, car il permettra d'acquérir les outils scientifiques nécessaires pour comprendre et analyser la situation multidimensionnelle du handicap, subvenir aux besoins réels de cette catégorie et d'améliorer le processus de ciblage des personnes en situation de handicap afin de rationaliser la prestation sociale de divers services », a estimé la ministre.
« Le processus de mise en place du nouveau système d'évaluation du handicap coïncide avec l'exécution par le gouvernement d'un ensemble d'ateliers et de programmes nationaux dans le domaine de la protection sociale et l'amélioration de la gouvernance de ciblage des classes vulnérables, évoquant, au passage, le projet visant à établir un Registre social unifié supervisé par le ministère de l'Intérieur ainsi qu'un système de soutien et d'encouragement des personnes en situation de handicap », a ajouté El Moussali.
Le représentant du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Edward Christo, a pour sa part indiqué que le projet d'appui à la mise en œuvre de la politique publique intégrée pour la promotion des droits des personnes handicapées, qui est mis en œuvre par le PNUD en partenariat avec le ministère de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, vise principalement à renforcer les capacités d'orientation de cette politique à travers le développement des dispositions légales et d'un mécanisme d'orientation, de gestion et de suivi.
Le représentant du PNUD a également noté que le projet s'inscrit dans le cadre des efforts visant à incarner l'engagement du Maroc à protéger et à promouvoir les droits des personnes handicapées et garantir leur inclusion sociale.

Hajjar El Haïti, 21 janvier 2020 à 17:37

Toute l'actualité



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !