Accueil Santemaghreb.com Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Professeur Larbi Abid
Responsable éditorial :
Professeur Larbi Abid


Bloc notes

Des médecins cubains en Algérie
Note du 14/11/2019 17:46:32.

Le 1er Prix « Tedjini Haddam » décerné au Pr Jean-Paul Grangaud
Note du 05/11/2019 11:03:27.

Ouverture des inscriptions au Certificat de sur-spécialisation en hépatologie, gastro-entérologie et nutrition pédiatrique
Note du 30/07/2019 16:07:29.

> Voir le bloc-notes


Informations Hospitalo-universitaires

Programme d'études

> Consulter tous les programmes


Documentation

> Consulter toute la documentation


Histoire de l'Algérie médicale

Les hommes et les femmes


BENBELKACEM Djamel

Docteur Benbelkacem DjamelLe 14 décembre 1975 a disparu prématurément, à l’âge de 33 ans, notre ami Djamel BENBELKACEM. Cette disparition prématurée est venue interrompre une carrière pleine de promesses. Il effectue ses études primaires à Oued Zenati où il est né, puis poursuit ses études secondaires à Constantine et à Annaba. Une grave affection l’oblige à préparer seul son probatoire avec succès. Il se destine à la médecine et entre à la faculté d’Alger en 1961. Dès 1963, il est admis au 1er concours d’externat des hôpitaux d’Alger. Interne provisoire au concours de 1964, il est définitivement admis au concours de 1966 et opte immédiatement pour la chirurgie.

> Consulter toutes les biographies


Naissance de la médecine algérienne

Historique de la lutte antipaludique en Algérie

Pendant longtemps, le paludisme a considérablement pesé de tout son poids sur la vie des hommes de ce pays quelque soit leur race ou leur origine ainsi que sur le développement de vastes territoires. L’histoire du paludisme en Algérie révèle de nombreux enseignements sur les hommes, leurs us et coutumes et sur la relation entre eux et cette maladie.

> Consulter toutes les rétrospectives

Revue de presse

Il y a actuellement 16405 articles disponibles dans la Revue de presse

Algérie Colloque international sur l’infectiologie, Pr Benbouzid : «la résistance aux antibiotiques un problème de santé publique »

21/06/2022 | El Moudjahid | Algérie | Lire l'article original

Le ministre de la Santé a présidé, hier, à l’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger, le colloque international sur l’infectiologie ‘‘DZ Infection’’, en présence d’un grand nombre de spécialistes.

A cet effet, le professeur Abderrahmane Benbouzid a déclaré que cette rencontre scientifique constitue une « formidable tribune » de valorisation de l’expertise algérienne en matière de santé publique et précisé que les différentes épidémies que nous avons connues ces dernières décennies ont démontré la « vulnérabilité » du monde face aux maladies infectieuses émergentes à potentiel épidémique. «Le constat qui a été fait est que nous étions à chaque fois mal préparés pour riposter à de tels événements épidémiologiques graves et durables», a-t-il admis.

Le ministre a observé que malgré la transition épidémiologique, les maladies transmissibles restent un «énorme» problème de santé publique et révélé que la dernière étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que les maladies infectieuses sont responsables de 43% du poids des maladies tant sur le plan de la mortalité que de la morbidité. « Eliminer les maladies transmissibles a des bénéfices importants sur la santé et sur l’économie, sans parler du bien-être de la population », a-t-il soutenu.

Evoquant la résistance aux antimicrobiens, il dira qu’il s’agit d’un problème majeur de santé publique qui nécessite un ensemble d’interventions et des équipes pluridisciplinaires. « Cette résistance, a-t-il poursuivi, a représenté ces dernières décennies une menace croissante, entravant l’efficacité du traitement d’un ensemble d’infections émergentes et constitue de ce fait une menace sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement ». Dans le même ordre d’idées, il a indiqué que l’impact des infections dû à la résistance aux antibiotiques nécessite le recours à des médicaments plus coûteux, engendre la prolongation de la maladie, de son traitement et de son hospitalisation, et accroît les dépenses de santé et les charges financières sur les familles. Et dans le cadre de la riposte à ce grave problème de santé publique, le Pr Benbouzid a rappelé que l’Algérie a élaboré un plan stratégique en ligne avec le Plan mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens et assuré que notre pays a fait des progrès énormes en termes de prévention et de lutte contre les maladies infectieuses notamment. Il citera à ce sujet la certification, en 2016, de l’éradication de la poliomyélite à virus sauvage, l’élimination, en 2018, du tétanos maternel et néonatal, la certification de l’élimination du paludisme en 2019, la poursuite du processus d’élimination de la rougeole et la rubéole et l’élimination du trachome avant la fin de l’année en cours. Pour le ministre, l’infectiologie est une science transversale qui touche l’ensemble des spécialités, sans aucune frontière, ajoutant qu’à l’échelle de la communauté, l’infectiologie doit avoir le regard tourné vers la santé publique et proposer les stratégies nécessaires pour prévenir les événements indésirables liés à l’émergence de nouvelles pathologies microbiennes.

Mohamed Mendaci

Toute l'actualité



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !