Santé Maghreb au Maroc -



Suivez-nous


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé Maghreb au Maroc > Revue de presse

Revue de presse

Trop plein chez les médecins : Les toubibs du public repartent en grève

Libération | Maroc | 07/10/2019

Le Syndicat Indépendant des Médecins du Secteur Public (SIMSP) est de nouveau en grève pour protester contre les lois régissant les gardes, les services obligatoires et les permanences. Selon lui, l'actuel système de garde ne répond pas aux conditions de sécurité sanitaire comme elles sont définies par les standards internationaux. Les établissements sanitaires accueillent souvent les patients sans garantir le principe de continuité des services des soins ni des interventions d'urgence de grande qualité.

« Ce qui vient de se passer à Tiznit et à Larache révèle ce que nous avons déjà pointé du doigt comme insuffisances dans les textes de lois régissant les gardes et les permanences », nous a indiqué El Mountader Alaoui, secrétaire général national du SIMSP. Et de poursuivre : « En effet, l'actuel système de garde oblige les médecins généralistes et les infirmiers à faire des diagnostics et des premières évaluations, avant la convocation du médecin spécialiste, sur des cas graves et urgents comme l'hémorragie chez les femmes enceintes ou ceux exigeant la présence d'un médecin urgentiste qui est le seul apte à évaluer le cas et à administrer les soins nécessaires. Cette situation amplifie le risque de faux diagnostics et expose davantage les médecins et les infirmiers à des poursuites judiciaires. Lesquels paient ainsi de leur propre liberté le lourd tribut d'un système déficient, obsolète et qui ne répond pas au seuil minimum des conditions nécessaires de prise en charge des cas d'urgence ».

Le secrétaire général national du SIMSP estime qu'il est impossible qu'un seul médecin soit obligé à la fois d'administrer les soins au cours de ses heures de travail officielles et de se charger des cas d'urgence hors ses heures de travail, soit 24 heures de travail sans repos compensatoire. « Nous avons demandé, en tant que syndicat, d'assurer un seuil minimum des conditions sanitaires et scientifiques et nous avons sollicité la révision des lois et du décret régissant les gardes et les permanences. Nous avons également mis en avant les risques et dangers que représente ce système pour les usagers et les cas urgents, mais malheureusement le ministère de tutelle s'est contenté de nous faire des promesses sans lendemain malgré la gravité de la situation et sa sensibilité ».

Les médecins affiliés à la SIMSP soutiennent que la situation catastrophique de l'actuel système de santé est due à l'absence d'une vraie volonté de réforme dont l'une des manifestations les plus visibles n'est autre que la pénurie de personnel médical. « Au lieu que le département de la Santé sauve la mise, il a préféré plutôt exploiter les médecins en service en leur imposant des conditions injustes et en les faisant travailler au-delà de leurs capacités. Ce qui provoque des surmenages et augmente, du même coup, la possibilité de survenue d'erreurs médicales », nous a lancé El Mountader Alaoui.

Face à cette situation, le SIMSP appelle le ministre de la Santé à reconnaître sa responsabilité dans l'absence d'un système de soins d'urgence, à annuler le système de service obligatoire et son remplacement par celui de la garde effective avec un nombre suffisant de médecins et de matériels, à informer les procureurs du Roi dans les zones qui ne disposent pas du seuil minimum des conditions de sécurité aux sein des services d'urgence afin qu'ils puissent intervenir pour protéger les patients et délimiter les responsabilités des différents intervenants.

Du côté du département de la Santé, il a été annoncé l'année dernière la mise dans le pipe d'un projet de décret disposant que les établissements de santé bénéficieront de l'autorisation leur permettant de renforcer le nombre de personnel de garde travaillant dans les CHU. Il s'agit d'un projet de décret portant le n° 2.17.445 modifiant et complétant le décret n° 2.06.623, (13 avril 2007) relatif aux indemnités de garde, d'astreintes et de permanences au sein des établissements de santé relevant du ministère de la Santé et des Centres hospitaliers universitaires (CHU).

Une fois ce projet de décret mis en application, il devrait permettre à quatre médecins internes de chaque spécialité d'effectuer des gardes dans ces établissements, permettant, ainsi, de surmonter la situation engendrée par le manque de personnel de garde dans les établissements de santé. Ce texte prévoit également de régler la situation financière des internes qui ont effectué leurs gardes sans bénéficier des indemnités requises, et ce depuis le 1er janvier 2015 (à titre rétroactif).

Pour le ministère de la Santé, ces mesures permettront de mettre fin aux difficultés rencontrées pour l'application des dispositions de la loi actuelle qui ne prend pas en compte les situations d'urgence par exemple. Le ministère a expliqué également que ce projet de décret intervient dans le cadre de l'amélioration des conditions de travail des fonctionnaires des services de santé qui travaillent en dehors de leurs heures de travail normales.

Plus d'articles Marocain - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MarocSanté Maghreb au Maroc
Le guide de la médecine et de la santé au Maroc


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santetropicale.com - Le guide de la médecine et de la santé tropicalewww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !