Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



banniere_AGH

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous


vig_viral_facts


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Algérie Une première au niveau des hôpitaux d’Algérie : Le CHUO se dote d'une chambre hyperbare

28/09/2022 | Le quotidien d'Oran | Algérie | Lire l'article original

Le Centre hospitalo-universitaire Dr Benzerdjeb, à Oran, s'est doté, avant-hier, d'une chambre hyperbare, a indiqué la cellule de communication de cet hôpital. Cette acquisition est la première au niveau des hôpitaux d'Algérie.

Le caisson de décompression a été placé au Service de Tri et d'Orientation du Service des Urgences médico-chirurgicales du CHUO pour une prise en charge rapide des cas graves en attendant l'installation éventuelle des autres équipements pour l'activer dans environ un mois. Une salle équipée des dernières technologies et moyens modernes, entrera en service après son installation fin-octobre prochain. La spécialité hyperbare qui est très développée en ce moment dans le monde, est totalement inexistante dans les hôpitaux d'Algérie. Cet appareil, qui ressemble à un scanner, a pour fonction d'aider la victime à retrouver le rythme normal de la respiration chez l'être humain.

Le caisson hyperbare est souvent utilisé pour traiter les intoxications aux oxycarbonées comme le monoxyde de carbone (CO) résultant d'une combustion incomplète de matière organique, et provoquant des troubles neurologiques. A titre d'exemple la victime de la plongée sous-marine se fait introduire par les médecins, après consultation dans cet appareil pour rester le temps nécessaire. Il n'y a pas une durée standard pour tous les patients. La durée est déterminée en fonction de la gravité du cas. Elle peut durer quelques minutes, comme elle pourrait durer des heures. Les caissons hyperbares sont utilisés en médecine, dans différents cas: en situation d'urgence : accident de plongée sous-marine (ou maladie de décompression), intoxication au monoxyde de carbone (CO), embolie gazeuse ; syndrome d'écrasement (crush injury) ; il peut aussi être utilisé pour traiter le mal aigu des montagnes; en situation élective: pour l'aide à la cicatrisation des plaies difficiles (ex : ulcère diabétique, plaies post-opératoires), lésions tissulaires après une radiothérapie (vessie, intestins, mâchoire, sein, etc.), lors d'infections de l'os (ostéomyélite), d'infection nécrosante des tissus mous (gangrène, syndrome de Fournier 2), surdité brusque.

J. Boukraa

Toute l'actualité


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !