Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous


vig_viral_facts


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Algérie Grippe saisonnière et covid-19 : Le personnel de la santé sommé de promouvoir les deux vaccinations

01/12/2021 | Le soir d'Algérie | Algérie | Lire l'article original

Le ministère de la Santé compte visiblement sur le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe pour relancer la vaccination anti-Covid. Dans une instruction adressée aux directeurs de la santé et des établissements de santé publique, la Direction générale de la prévention a sommé le personnel de la santé de promouvoir la vaccination contre le Covid et celle contre la grippe auprès des populations ciblées.

Salima Akkouche – Alger (Le Soir) – L’Algérie vit actuellement les débuts d’une quatrième vague du Covid dont les scientifiques ignorent encore le degré de virulence. Le pays risque également d’affronter bientôt un nouveau variant qui suscite beaucoup d’inquiétudes. La campagne nationale de vaccination contre le Covid a-t-elle encore une chance d’être relancée ? Le ministère de la Santé, qui a lancé, ce lundi, la campagne nationale de vaccination anti-grippale, veut profiter de cette occasion pour pouvoir relancer la vaccination contre le Covid-19. L’Algérie, qui devait vacciner 70% de la population éligible, à la fin de ce mois de décembre, n’a réussi à faire vacciner qu’à peine cinq millions, et six millions de personnes qui ont reçu une seule dose, un shéma vaccinal incomplet qui ne peut pas procurer l’immunité souhaitée.

Dans une note adressée aux directeurs de la santé et des établissements de santé relative à l’activation du dispositif organisationnel de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, la Direction générale de la prévention du ministère de la Santé a appelé à promouvoir, à la même occasion, la vaccination anti-Covid. « Pour optimiser les deux campagnes de vaccination contre la grippe et la Covid-19, dans l’objectif d’assurer une meilleure protection pour les populations les plus fragiles, il vous est demandé de promouvoir systématiquement les deux vaccinations auprès des populations ciblées par les recommandations », a instruit le département de Benbouzid. Ce dernier rappelle que la vaccination contre le Covid concerne une grande partie des personnes pour lesquelles la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée.
C’est pourquoi, dit-il, les deux campagnes de vaccination, grippe et Covid, seront menées de front pendant la période automno-hivernale.

« Leur bonne articulation constitue un enjeu majeur de santé publique et ce, d’autant que la co-administration de ces deux vaccins ne comporte aucun danger et qu’il n’y a pas de délai à respecter entre les deux doses », conclut la Direction de la prévention. Peut-on espérer alors relancer la vaccination contre le Covid ? Les professionnels de la santé estiment que la période de sensibilisation est dépassée. Ces derniers demandent d’aller vers d’autres mesures qui ont déjà prouvé leur efficacité ailleurs, en accélérant les campagnes de vaccination contre le Covid.

« La solution c’est de mettre en place le pass vaccinal et le pass sanitaire, le monde entier a fait face à la réticence aux vaccins anti-Covid avec la mise en place du pass sanitaire, qui consiste à imposer une PCR, et le pass vaccinal qui consiste à justifier sa vaccination, c’est seulement avec cette mesure que les pays ont réussi le pari de vacciner 50 à 60% de leurs populations », a déclaré Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de santé publique.

En Europe, souligne-t-il, la couverture vaccinale a atteint les 70%. Chez nous, regrette-t-il, on mise encore sur la sensibilisation. Or, avertit-il, « nous ne pourrons pas aller au-delà d’une centaine de personnes, voire un millier, et ce n’est pas ce que nous voulons », a indiqué le docteur Merabet qui dit ne pas comprendre pourquoi les autorités font « un pas en avant puis un pas en arrière», d’autant que nous vivons sous la menace d’un nouveau variant.

S. A.

Toute l'actualité


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !