Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous


Affiche prévention Covid-19 Algérie


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Algérie Le Pr Kamel Djenouhat président de la Société algérienne d’immunologie : Le citoyen consulte tardivement

09/07/2020 | El Moudjahid | Algérie | Lire l'article original

Le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie et chef de service du laboratoire central EPH Rouiba, a déploré hier le fait que le citoyen ne consulte pas le médecin dès l'apparition de certains symptômes ce qui se traduit par une hausse de la mortalité.

Lors d'une rencontre sur la prévention contre la Covid-19, il indiqué que la cadence des tests PCR est faible vu que les établissements hospitaliers manquent d’équipements.
Les 26 laboratoires dédiés aux tests Covid-19 restent, notamment insuffisants pour répondre à la demande en hausse mettant en garde contre des résultats erronés de certains tests.

Pour sa part, le Pr Abdelkrim Soukehal, spécialiste en épidémiologie, a abordé la place du test du dépistage rapide dans l’épidémie Covid-19. Il a précisé que le processus d’investigation s’enclenche après que l’alerte a été lancée et comprend deux phases essentielles : la validation de la détection de l’épidémie et la réalisation de l’investigation.
« A ce jour, nous comptabilisons environ 1.700 professionnels de la santé, tous corps confondus, atteints de la Covid-19 à travers le territoire national. Au début de l’épidémie, nous sommes allés à la guerre sans armes et sans munitions », a-t-il déclaré.
Le spécialiste a relevé que cette épidémie connaît actuellement «une montée en puissance et va trop vite» en Algérie comme ailleurs.

« Cela étant, nous arrivons, à présent, à maîtriser la situation et à suivre cette évolution dans le temps », a ajouté le Pr Soukhal. Il note que pour connaître l’ampleur et la durée de l’épidémie, il est important de disposer de prévisions quantifiées et d’élaborer des prévisions reposant sur des modèles complexes en raison de la multiplicité des paramètres qui influencent la dynamique d’une épidémie virale à transmission interhumaine. Il explique que les symptômes les plus fréquents de la COVID-19 sont la fièvre, la toux sèche et la fatigue.

D’autres symptômes moins courants peuvent également apparaître chez certaines personnes, comme des courbatures et des douleurs, une congestion nasale, des maux de tête, une conjonctivite, des maux de gorge, une diarrhée, une perte de goût ou de l’odorat, une éruption cutanée ou une décoloration des doigts de la main ou du pied.

Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de manière progressive. Certaines personnes, bien qu’infectées, ne présentent que des symptômes très discrets.
Il précise que la COVID-19 est transmise par des personnes porteuses du virus. La maladie se transmet principalement d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne malade tousse, éternue ou parle. Il dira que les personnes asymptomatiques pourraient transmettre le virus sans savoir encore à quelle fréquence.

Evoquant l’enquête séroépidémiologique, le Pr Soukehal dira que dans le cas d'un nouveau coronavirus, la séroprévalence initiale dans la population est supposée négligeable, du fait de l'origine nouvelle du virus.
Par conséquent, ajoute-t-il, la surveillance de la séropositivité aux anticorps dans une population peut permettre de tirer des conclusions sur l'étendue de l'infection et sur l'incidence cumulée de l'infection dans la population. « L’enquête séroépidémiologique permet d’étudier l'étendue de l'infection telle que déterminée par la séropositivité dans la population générale dans tout pays dans lequel il y a eu un signalement d'infection par le virus de la COVID-19 », a-t-il poursuivi.

Le Dr Saïd Gari, directeur médical de Vital Care a annoncé que la compagnie a lancé le 1er juillet dernier la commercialisation du kit de test rapide Covid-19.

Mohamed Mendaci

Toute l'actualité


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !