Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous


Affiche prévention Covid-19 Algérie


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Algérie Test rapide pour le dépistage de la Covid-19 : Mise sur le marché de Vital Care d’un kit de test rapide Covid-19

09/07/2020 | El Watan | Algérie | Lire l'article original

le marché depuis le 1er juillet est un test de diagnostic in vitro rapide pour la détection qualitative des anticorps lgG et lgM contre le SRAS-Cov-2 dans le sang total, le sérum ou le plasma humain.

Le résultat est obtenu en 10 à 20 minutes et indique la présence ou l’absence d’anticorps. Le prix unitaire du kit de test Covid-19 est de 650 DA TTC, ont annoncé hier les responsables de l’entreprise lors d’une rencontre avec les journalistes de la presse nationale. « Ce test est validé et commercialisé dans d’autres pays.

Les tests sérologiques ne sont pas recommandés dans le cadre du diagnostic précoce de l’infection Covid-19 lors de la première semaine suivant l’apparition des symptômes, car la production d’anticorps peut être retardée jusqu’au 7e jour », a signalé Saïd Gari, directeur médical et chargé de la communication à Vital Care.

Et de préciser que si la PCR reste un examen très adapté lors du début des symptômes, l’adjonction d’une sérologie IgM apporte une information capitale dans l’aide au diagnostic.
« Au cours de la deuxième semaine après le début de la maladie, les taux positifs étaient de 54,0% pour la PCR et de 89,6% pour les tests d’anticorps. L’utilisation combinée de la PCR et des tests d’anticorps améliore le diagnostic au cours des différentes phases de la maladie », a précisé M. Gari, abordant la question du test comme outil d’aide au diagnostic de la Covid-19.

Le Pr Kamel Djenouhat, chef de service d’immunologie à l’hôpital de Rouiba et président de la Société algérienne d’immunologie, explique que « les tests sérologiques permettent la détection des anticorps produits par l’organisme et dirigés contre le virus. Ils témoignent d’une réponse immunitaire de la personne testée et peuvent ainsi démontrer si la personne est infectée ou a été infectée ».

Et de signaler que « ce test ne remplace pas le test PCR ». Il précise qu’il est plutôt en faveur de « la détection des anticorps dans des populations exposées à un risque accru de transmission et de contamination. Comme, il est aussi utilisé comme outil pour la réalisation des études épidémiologiques ».

Le Pr Soukhal, épidémiologiste, a, quant à lui, insisté sur le caractère épidémiologique de la pandémie de Covid-19 qui est imprévisible. « Il s’agit d’une maladie émergente dont nous ignorons tout. Cela fait bientôt six mois que la pandémie touche le monde entier, et la Sars-Cov-2 continue de contaminer et de faire des victimes sans distinction », a-t-il souligné.
« La courbe épidémique a évolué chez nous en dents de scie depuis le mois de mars dernier, et elle prend la même allure que ce que nous avons constaté ailleurs dans le monde. Le nombre de cas est actuellement en hausse après avoir été en plateau lors des mois d’avril et mai. En juin, nous avons enregistré une forte hausse, avec un nombre cumulé de 5919 cas confirmés et en juillet, on enregistre déjà 240 cas confirmés », a-t-il encore précisé.

Pour ce qui est de l’indication du test rapide, le Pr Soukhal a signalé qu’il est d’un apport supplémentaire pour les enquêtes épidémiologique et séro-épidémiologique. « Cette dernière permet d’étudier l’étendue de l’infection dont l’objectif est de mesurer les séoprévalences des anticorps spécifiques du virus de la Covid-19 dans la population et estimer la fraction d’infections asymptomatiques, pré-symptomatiques ou infracliniques dans la population », a-t-il expliqué.

Djamila Kourta

Toute l'actualité


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !