Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous


Affiche prévention Covid-19 Algérie


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mars 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Maroc AMMAIS : Les allergies au cœur de la neuvième Journée de l’auto-immunité

26/11/2019 | Le matin | Maroc | Lire l'article original

L’Association Marocaine des Maladies Auto-Immunes et Systémiques (AMMAIS) a organisé, samedi dernier à Casablanca, la neuvième Journée de l’auto-immunité. Tenu sur le thème de l’allergie et des maladies auto-immunes et systémiques, ce colloque a été l’occasion d’apporter un éclairage sur certaines maladies auto-immunes apparentées aux allergies. « Les maladies auto-immunes sont la conséquence d’un dérèglement du système immunitaire qui s’attaque aux propres constituants de l’organisme.

L’allergie est également un dérèglement du système immunitaire qui s’emballe contre des éléments étrangers à l’organisme, certes, mais complètement inoffensifs. Elle peut se manifester dans différentes régions du corps, y compris le système digestif », a souligné Dr Khadija Moussayer, présidente de l’AMMAIS. Et d’ajouter que « L’allergie et les maladies auto-immunes, impliquant toutes les deux le système immunitaire et partageant souvent les mêmes mécanismes de déclenchement, connaissent une réelle recrudescence ces dernières décennies. On l’impute à un lieu de vie aseptisé, un environnement pollué et une hyperperméabilité de la barrière intestinale à cause de l’utilisation intempestive d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, et au stress ».

Cette journée a également été l’occasion de rappeler qu’au Maroc ces maladies allergiques sont source de multiples problèmes et que les défis à relever sont nombreux. « La spécialité d’allergologue n’est pas encore reconnue, les produits alimentaires ne sont pas toujours étiquetés, il n’y a pas de service hospitalier des maladies allergiques. Et en cas de choc anaphylactique, le patient et sa famille sont démunis et ne disposent pas, à portée de main, de la solution qu’est l’adrénaline auto-injectable (l’Epipen) que toute personne atteinte d’allergie grave doit avoir et qu’elle peut s’injecter même à travers ses vêtements. Le manque de disponibilité de ce médicament est lourd de conséquences », déplore Dr Moussayer.

Toute l'actualité


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !