Accès aux sites pays Santé Maghreb en Algérie ALGERIESanté Maghreb au Maroc MAROCSanté Maghreb en Tunisie TUNISIE



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Jusqu'au 31 août 2019, profitez de nos offres spéciales.

En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque jeudi, la lettre d'informations de Santé Maghreb.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Algérie SNAPO : Appel à la mise en place de mesures garantissant aux pharmaciens l'exercice de leur fonction "en toute sécurité"

13/05/2019 | Algérie presse service | Algérie | Lire l'article original

Alger - Le Syndicat National Algérien des Pharmaciens d'Officines (SNAPO), a appelé les ministères et services concernés à prendre des mesures "urgentes", à même de garantir aux pharmaciens l'exercice de leur fonction "en toute sécurité" et les protéger contre les actes de violence émanant de personnes dépendantes aux psychotropes, a indiqué lundi un communiqué du SNAPO.

"Ces mesures sont susceptibles de mettre les pharmaciens à l'abri des agressions auxquelles ils peuvent être sujets du fait de la vente de psychotropes, de l'insécurité, et du vide juridique dû à la non actualisation des textes relatifs à ces psychotropes".

"Le SNAPO compte recourir à l'organisation, le 20 mai, d'une journée de protestation devant le ministère de la Justice, puis à une grève le 29 du même mois et, enfin, à l'abondon définitif de la vente de psychotropes", précise la même source.

Le syndicat a demandé, par ailleurs, "la publication dans le journal officiel, de toutes les listes des médicaments classés comme substances psychotropes, et la republication du décret ministériel relatif au classement de ces substances, dans le respect des articles 2 et 3 de loi relative à la santé".

"Aucun pharmacien ne doit être déféré à la Justice avant l'établissement d'une expertise juridique de classification officiel des substances pour lesquelles il est poursuivi, une expertise devant être menée par un laboratoire médico-légal, une source accréditée ou une instance professionnelle agréée représentant les pharmaciens", souligne le SNAPO qui a demandé également "de ne pas poursuivre en justice, ni condamner les pharmaciens pour des affaires de vente de produits non classées officiellement en tant que substance psychotrope".

Le syndicat a déploré, par ailleurs, les actes de violence subis par plusieurs pharmaciens, à cause des "psychotropes destinés à une catégorie bien particulière de malades".

Toute l'actualité


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

CARTE DU SITE

Actualités

Bibliothèque

Multimedia

Web médical


Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !