Santé Maghreb en Tunisie -


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse d'experts sur le Congrès de la Société Française de Pédiatrie (SFP 2016)

La 45ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au congrès de la Société Française de Pédiatrie (SFP 2016) qui s'est déroulé à Lille du 18 au 20 mai 2016. Le Professeur Moustapha Hida et les docteurs Maria Ghaffar et Rachid El Archi du Maroc, le docteur Marie Evelyne Dainguy de Côte d'Ivoire, le docteur Marcelle Lucie Njiomo Tengueu du Gabon, le docteur Seini Bagnou du Sénégal et le docteur Pierre Bakhache de France font le point sur ce qu'il faut retenir de ce congrès - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur le Congrès annuel de la Société Francophone du Diabète (SFD 2016)

La 44ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au congrès annuel de la Société Francophone du Diabète (SFD 2016) qui s'est déroulé à Lyon du 22 au 25 mars 2016. Les Professeurs Chawki Kaddache d'Algérie, Saïd Norou Diop du Sénégal, Serge Halimi de France, Jean-Claude Mbanya et Eugène Sobngwi du Cameroun font le point sur ce qu'il faut retenir de ce congrès - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur le 20ème Congrès de Pneumologie de Langue Française

La 43ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 20ème Congrès de Pneumologie de Langue Française (CPLF) qui s'est déroulé à Lille, Grand Palais du 29 au 31 janvier 2016. Les Professeurs Jouda Benamor et Mounia Serraj du Maroc ainsi que le docteur Ali Badreddine du Sénégal font le point sur ce qu'il faut retenir de ce congrès. Plus d'informations



Allô Amejjay : les dernières émissions


Emission à l'occasion du congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie - Partie 2Emission à l'occasion du congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie - Partie 2

Samia Arhab
Emission du 12/12/2017 -
Voir l'émission



Emission à l'occasion du congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie - Partie 1Emission à l'occasion du congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie - Partie 1

Samia Arhab
Emission du 12/12/2017 -
Voir l'émission



Emission spéciale à l'occasion du TéléthonEmission spéciale à l'occasion du Téléthon

Samia Arhab
Emission du 11/12/2017 -
Voir l'émission



Portrait du Pr Olivier DouvillePortrait du Pr Olivier Douville

Samia Arhab
Emission du 26/11/2017 -
Voir l'émission




Accueil > Santé Maghreb en Tunisie > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine du Maghreb 246 - Septembre/Octobre 2017 - pages 11-20

Professeur Ridha Fatnassi Hystérectomies d’hémostase : facteurs de risque, indications et pronostic noteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : R. Fatnassi, N. Marwen, L. Marzougui, M. Hadji - Tunisie


Résumé

L’hystérectomie d’hémostase est l’un des gestes obstétricaux les plus redoutés et risqués, mais parfois elle représente la seule solution de sauvetage maternel notamment en cas d’échec des traitements médicaux, chirurgicaux conservateurs. L'objectif de ce travail était de préciser le profil épidémiologique des patientes ayant subi une hystérectomie d’hémostase ainsi que les indications et la morbi-mortalité materno-fœtale liées à cette intervention.
Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive réalisée au service de gynécologie de Kairouan - Tunisie durant une période de 4 ans allant du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2013, durant laquelle nous avons colligé 33 cas d’hystérectomies d’hémostase sur utérus gravide.
Résultats : L’incidence de l’hystérectomie d’hémostase était de 1,19‰ accouchements. La moyenne d’âge était de 33,5 ans. Le taux des multipares était de 45,5% des cas. Trente virgule trois pour cent (30,3%) des parturientes avaient un utérus cicatriciel et 36,4% avaient des antécédents de curetage. La majorité de nos patientes (82%) était transférée des maternités périphériques et la plupart des parturientes avait des grossesses mal ou non suivies (88%). La toxémie gravidique et le placenta prævia étaient les pathologies gravidiques les plus fréquemment rencontrées respectivement 9% et 6%. Une anomalie du travail était constatée chez 10 patientes soit 30,3% et le recours à l'ocytocine était noté dans 33,3% des cas. Vingt parturientes soit 60,7% avaient accouché par césarienne. La rupture utérine et l’inertie utérine étaient les principales indications de l’hystérectomie, respectivement dans 27,3% et 24,2%. Les autres indications étaient : les troubles de la coagulation 21,2% et le placenta accréta 15,2%. Le taux de complications maternelles était de 21,2%, dominées par les complications urologiques. Le nombre des patientes décédées était de cinq soit une mortalité maternelle à 15,2% alors que le taux de mortalité périnatale était de 36,5%.
Conclusion : Malgré ses limites et ses complications, l’hystérectomie d’hémostase reste une technique chirurgicale qui mérite d’être enseignée comme le traitement ultime des hémorragies du post-partum et devra être pratiquée à chaque fois que l’indication se présente.

Summary
Hemostasis hysterectomies. Risk factors, indications and prognosis

Hemostasis hysterectomy is one of the most dreaded and risky obstetrical gestures, but sometimes it represents the only maternal rescue solution in particular in case of failure of medical, surgical conservative treatments. The objective of this work was to clarify the epidemiological profile of patients who underwent hemostasis hysterectomy, but also indications, maternal and fetal mortality and morbidity related to this intervention.
Materials and methods: This is a 4-year retrospective descriptive study in the gynecology department of Kairouan (Tunisia) from January 1st 2010 to December 31st 2013. During this period, we collected 33 hemostasis hysterectomy on gravid uterus.
Results: The incidence of hemostasis hysterectomy was 1,19‰ deliveries. The average age was 44,5 years. The multiparous rate was 45,5% of cases. 30,3% of patients had a cesarean section and 39,3% had a history of curettage. Majority of our patients (82%) were transferred from outlying maternity clinics. Most of the parturient women had poorly or no prenatal care (88%). Pre-eclampsia and placenta previa were the most frequent pathologies observed respectively in 9% and 6% of the cases. An abnormal labor was observed among 10 patients (30,3%) and ocytocin was used in 33,3% of cases. Twenty patients (60,7%) had a cesarean section. Uterine rupture and uterine atony were the main indications of hysterectomy respectively in 27,3% and 24,2% of cases. The other indications were: coagulation disorders (21,2%) and placenta accreta (15,2%). The maternal complication rate was 21,2% dominated by urological complications. The maternal mortality rate was 15,2% (5 patients) while the perinatal mortality rate was 36,5%.
Conclusion: Despite its limitations and its complications, hemostasis hysterectomy remains a surgical technique which deserves to be taught as the ultimate treatment of post-partum hemorrhage and should be practiced whenever the indication is present.

Cet article est actuellement coté note (2,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb.
Il a été consulté 271 fois, téléchargé 18 fois et évalué 2 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Vous êtes professionnel de la santé ?
Pour lire la version intégrale de cet article, voir et poster des commentaires, abonnez-vous à Médecine du Maghreb électronique. Si vous exercez au Maghreb, l'abonnement est gratuit. Plus d'informations ici

Plus d'articles Tunisien - Plus d'articles panafricains


La version intégrale de cet article est disponible sur Médecine du Maghreb électronique

Médecine du Maghreb électronique - Revue médicale internationale maghrébine - 32ème annéeCette revue créée en 1986 est devenue le vecteur de communication des chercheurs et scientifiques du Maghreb. Depuis sa création, les sommaires de tous ses numéros ont été assurés par des auteurs Algériens, Marocains et Tunisiens.

Médecine du Maghreb leur permet d'être publiés dans une revue de dimension internationale. Très introduite auprès du corps universitaire, elle a toujours eu pour première règle un respect éthique absolu.

Outil de formation continue, cette revue permet au praticien maghrébin une mise à jour permanente de ses connaissances. Avec un comité scientifique de 33 personnalités des plus éminentes, 130 articles publiés chaque année, 900 auteurs et co-auteurs, Médecine du Maghreb est une tribune maghrébine qui donne une audience mondiale aux publications des auteurs d'Afrique du Nord.

Avec une périodicité de 10 numéros par an et une pagination moyenne annuelle de 600 pages Médecine du Maghreb édite une somme de connaissances indispensables au médecin d'aujourd'hui. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TunisieSanté Maghreb en Tunisie
Le guide de la médecine et de la santé en Tunisie


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santetropicale.com - Le guide de la médecine et de la santé tropicalewww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !