Santé Algérie Algérie

Sommaire
Page d'accueil
Présentation du site
La bibliothèque de Santé Maghreb
Les éditos du professeur Abid
Communications scientifiques
Histoire de l'Algérie médicale
Agenda scientifique algérien
Point de vue
Associations algériennes de la santé
Annuaire de la santé en Afrique
Forum de la santé en Afrique
Qui contacter ?

C.E.S de Médecine d'Urgence


Textes portant création du CES de Médecine d'Urgence

Le Certificat d'Etudes Spéciales en Sciences Médicales en Médecine d'Urgence "dénommé CES en Médecine d'Urgence" est créé par : Le décret exécutif n° 97-291 du 27 Juillet 1997 portant création du Certificat d'Etudes Spécialisées en Sciences Médicales en Médecine d'Urgence.
L'arrêté n° 27 du 12 Mai 1998 portant création du Certificat d'Etudes Spéciales en Sciences Médicales en Médecine d'Urgence qui stipule :

  • ARTICLE 1 : Il est crée un certificat d'études spéciales en sciences Médicales en Médecine d'Urgence "dénommé CES en Médecine d'Urgence"
  • ARTICLE 2 : la durée des études du certificat d'Etudes Spéciales en Sciences Médicales en Médecine d'Urgences est fixée à quatre (4) semestres.
  • ARTICLE 3 : La liste et le contenu des modules composant les quatre (4) semestres de ce Certificat d'Etudes Spéciales en Sciences Médicales sont fixées conformément à l'annexe du présent arrêté
  • ARTICLE 4 : le présent arrêté sera publié au bulletin officiel de l'enseignement supérieur.

Objectifs du C.E.S de Médecine d'Urgence

Le CES de Médecine d'Urgence s'inscrit dans un programme de formation continue en médecine d'urgence ayant pour objectif une amélioration de la qualité des soins en médecine d'urgence.
Il s'adresse aux praticiens généralistes qui exercent au niveau des unités de soins de base et qui sont appelés à gérer des situations d'urgence. Il s'articule autour de deux concepts :

  • Le premier est L'assistance vitale de base, telle qu'elle est décrite dans le manuel de PETERS (SAFAR).
  • Le deuxième est L'assistance vitale précoce, ce concept développé au niveau de notre unité de soins, est la ligne de force de notre enseignement de la médecine d'urgence.
    Cette formation a pour objectif l'anticipation des situations à risques qui peuvent être génératrices d'une détresse vitale. Ces deux concepts régissent les objectifs pédagogiques de cet enseignement, ils sont cognitifs, gestuels et comportementaux.

    Objectifs pédagogiques généraux

  • Objectifs cognitifs
    L'enseignement théorique se donne comme objectif la transmission aux participants des connaissances théoriques nécessaires à l'acquisition des gestes pratiques d'assistance vitale et la gestion d'une situation d'urgence. Il s'agit de:

    • La reconnaissance rapide d'une inefficacité circulatoire et l'identification des mécanismes inducteurs.
    • La maîtrise de l'algorithme de PETERS SAFAR et des données théoriques concernant les gestes et drogues nécessaires à la réanimation cardio-respiratoire et cérébrale.
    • La reconnaissance d'une détresse vitale qu'elle soit circulatoire, respiratoire ou neurologique, l'évaluation de sa gravité, la précision de son étiologie, et la conduite d'un traitement de suppléance.
    • L'identification des situations cliniques pouvant être à l'origine d'une détresse vitale et nécessitant l'adoption d'une stratégie de prise en charge préventive.
    • La maîtrise des données pharmacologiques concernant :
      • les drogues de la trousse d'urgence
      • la prémédication
      • la sédation et l'analgésie.
  • Objectifs comportementaux
    Les participants doivent acquérir au terme de leur formation, les gestes de suppléance et de relance des fonctions vitales et les techniques de réanimation nécessaires au traitement d'une détresse vitale.
    • Le contrôle des voies aériennes.
    • L'assistance ventilatoire.
    • L'assistance circulatoire (MCE)
    • L'abord veineux
    • La défibrillation
    • L'entraînement électrosystolique
    • La ponction péricardique
    • Le drainage pleural.
    • Techniques d'épuration extra-rénale en situation d'urgence
    • Les solutés de remplissage
    • La transfusion sanguine
    • Les techniques d'épuration digestive
    • Le sondage urinaire et la ponction sus-pubienne.

Au terme de leur apprentissage les participants doivent être capables de :

  • Organiser une salle de soins d'urgences
  • Promouvoir la formation du personnel paramédical
  • Réceptionner une détresse vitale et assurer sa prise en charge
  • Indiquer en fonction de la gravité, l'évacuation vers des structures de soins plus qualifiées
  • Organiser un transport médicalisé.

ORGANISATION

1. Structures organisatrices

La promulgation du décret et de l'arrêté portant création des certificats de capacité en médecine donne le cadre légal nécessaire à cet enseignement. Il se fera sous la tutelle de Faculté de médecine et des Services de Réanimation Médicale et de Médecine d'Urgence des CHU .
Cette formation se déroulera dans les locaux du service sus cité. Elle sera dispensée par les enseignants de ces structures. Ces derniers sont chargés de l'encadrement de l'enseignement pratique qui se déroulera au niveau des terrains de stage.
Ce programme ayant été adopté pour l'ensemble du pays, les participants à ce cycle de formation peuvent valider leurs stages et gardes aux niveaux des centres hospitaliers universitaires les plus proches de leur lieu d'exercice.

2. L'équipe enseignante

L'équipe enseignante est composée en majorité de rangs magistraux spécialisés en réanimation médicale et médecine d'urgence qui assurera :

  • 160 heures de conférence
  • 160 heures de Travaux pratiques
  • Un encadrement des stages et des gardes.

Programme du CES première année
Enseignement théorique

Premier thème : Assistance vitale de base (16 h)
Intitulés des conférences :
  • Présentation de l'enseignement
  • Ethique et Médecine d'Urgence
  • Responsabilité médico-légale en Médecine d'Urgence
  • Trousse d'urgence
  • Organisation d'une unité de soins d'urgence
  • Les détresses circulatoires : évaluation et premiers soins d'urgence
  • Les détresses respiratoires : évaluation et premiers soins d'urgence
  • Les détresses neurologiques : évaluation et premiers soins d'urgence.
  • Indications et organisation d'un transport médicalisé.
Deuxième thème : Les urgences cardio-vasculaires (20 heures)
Intitulés des conférences :
  • Arrêt circulatoire
  • Etats de choc : données générales et facteurs pronostiques
  • Choc hypovolémique
  • Choc anaphylactique
  • Choc septique
  • Douleurs thoraciques
  • Syndrome de menace et I.D.M en phase aiguë
  • Troubles du rythme et de la conduction
  • Urgences hypertensives
  • Syncopes et pertes de connaissances
  • Drogues ß adrénergiques et solutés de remplissage : stratégie thérapeutique
  • Abords vasculaires (TP)
Troisième thème : Les Urgences Respiratoires (18 heures)
Intitulés des conférences :
  • Insuffisance respiratoire aiguë et décompensation des I. Respiratoire Chronique
  • Hémoptysies graves Oedème Aigu du poumon
  • Embolie Pulmonaire
  • Asthme sévère
  • Epanchements pleuraux compressifs
  • Drainage pleural (TP)
  • Assistance ventilatoire mécanique.
  • Abords des voies aériennes et oxygénation

Quatrième thème : Les Urgences Pédiatriques et Néonatales (20 heures)
Intitulés des conférences

  • Détresses cardio-respiratoires : Evaluation et soins d'urgence
  • Bronchiolites et asthme de l'enfant
  • Laryngites aiguës
  • Pneumopathies dyspnéisantes de l'enfant
  • Insuffisance cardiaque de l'enfant Méningoccocémies
  • Troubles hydro-électrolytiques et métaboliques : Evaluation et soins d'urgence
  • Complications aiguës du diabète
  • Troubles de la conscience et convulsions
  • Urgences néonatales : Diagnostic des détresses vitales du nouveau né.

Enseignement pratique

Il est prévu pour chaque année :

  • Six gardes par thème de deux mois
  • Une semaine de stage pour chaque thème de deux mois
  • un stage bloqué d'un mois

Deuxième année
Enseignement théorique

Cinquième thème : Urgences Traumatologiques et Intoxications (22 heures)
Intitulés des conférences

  • Prise en charge pré-hospitalière d'un accident de masse
  • Ramassage et transport médicalisé d'un polytraumatisé
  • Prise en charge hospitalière d'un polytraumatisé
  • Traumatisme du rachis
  • Traumatisme thoracique
  • Traumatisme crânien
  • Traumatisme abdominal et pelvien
  • Brûlures et blast
  • Noyades, Electrocutions et Asphyxies
  • C.A.T devant une intoxication
  • Techniques d'épuration et antidotes
  • Envenimations

Sixième thème: Urgences Chirurgicales et Obstétricales (14 heures)
Intitulés des conférences Volume (h) Intervenants

  • Hémorragie interne et plaies vasculaires
  • Douleurs abdominales aiguës
  • Hémorragies digestives
  • Les accouchements à risque : Diagnostic et conduite à tenir
  • Hémorragies de la femme enceinte
  • Grossesse extra-utérine

Septième thème : Urgences métaboliques (20 heures)
Intitulés des conférences

  • Troubles de l'hydratation
  • Dysnatrémies et dyskaliémies
  • Insuffisance rénale aiguë
  • Insuffisance rénale chronique
  • Complications aiguës du diabète
  • Dialyse Péritonéale et Hémodialyse
  • C.A.T devant une fièvre
  • Définitions et classifications des états infectieux graves
  • Antibiothérapie en situation d'urgence
  • Sécurité transfusionnelle
  • Tétanos : Evaluation et prise en charge

Huitième thème : Urgences Neurologiques et Psychiatriques (16 heures)
Intitulés des conférences

  • Protection cérébrale
  • C.A.T devant un coma
  • Accidents Vasculaires Cérébraux
  • Etat de mal épileptique
  • Méningites graves
  • CAT devant un patient suicidaire
  • CAT devant un état d'agitation
  • CAT devant un trouble psychiatrique aigu post traumatique

Enseignement pratique

Il est prévu pour chaque année:

  • Six gardes par thème de deux mois
  • Une semaine de stage pour chaque thème de deux mois
  • un stage bloqué d'un mois.

Ce programme est le programme officiel du CES de Médecine d'Urgence.
Il a été proposé par un comité pédagogique national et approuvé par les différentes facultés de médecine et le Ministère de la santé.
La durée de l'enseignement est de deux années (04 semestres). L'enseignement est subdivisé en quatre thèmes (modules). Chaque semestre est composé de deux thèmes.

Déroulement de l'enseignement

1. Mode de recrutement des candidats.
Cet enseignement est ouvert à tous les praticiens titulaires d'un diplôme de médecine générale.
La priorité est accordée aux médecins :

  • de la protection civile
  • Des unités mobiles d'urgence et de réanimation
  • des hôpitaux périphériques, responsables d'unités de soins d'urgence ou en exercice au niveau de ces unités.

    Une autorisation de la tutelle directe de ces praticiens est exigée. Celle ci s'engage à les libérer pour l'enseignement théorique, les stages pratiques et les gardes qu'ils sont tenus de valider. La durée du détachement est d'une semaine par mois. Cette tutelle s'engage en outre à payer les frais d'inscription. Les inscriptions se feront au début de chaque année.

2. Centres formateurs
Sont formateurs les Services de Réanimation, d'Anesthésie Réanimation et de Médecine d'Urgences des centres hospitaliers universitaires (facultés de médecine d'Alger, Oran, Annaba, Constantine)

3. Déroulement de l'enseignement
Il s'agit d'un enseignement modulaire subdivisé en huit thèmes indépendants, d'une durée de deux mois chacun. L'année d'enseignement se compose de quatre thèmes.
Il est prévu pour chaque thème :

  • un enseignement théorique de cinq jours (20 heures) au début du premier mois du thème
  • un stage d'une semaine par thème, durant ce stage, en plus de la participation aux activités des soins, des ateliers d'une demi-heure par jour seront organisés. Ils traiteront des thérapeutiques d'urgence et des techniques de réanimation
  • et six gardes au niveau du Service de Réanimation Médicale et de Médecine d'Urgence.

    La durée de détachement pour chaque thème est de 15 jours. La durée totale pour les deux années de formation est de 120 Jours. En dehors de ces périodes de formation les praticiens concernés assurent normalement leurs fonctions. L'assiduité aux enseignements théoriques et pratiques est obligatoire. Les absences non justifiées seront sanctionnées par l'exclusion du praticien en formation. Un carnet de suivi pédagogique est remis dès le début du cursus aux candidats admis à l'enseignement du C.E.S.M.U. Il les accompagnera durant tout le cursus. Il doit comporter pour chaque thème :

  • Une note d'assiduité attribuée par le responsable de la coordination des activités pédagogiques
  • Une note de stage attribuée par le responsable du terrain de stage
  • Une note de garde attribué, après présentation du colloque, par le collectif des médecins de la réanimation et le responsable de la garde

    4. Evaluation de l'enseignement
    L'évaluation et le suivi de la formation seront assurés par un enseignant responsable de la coordination des activités pédagogiques du Certificat d'Etudes Spéciales en Médecine d'urgence (C.E.S.M.U.) L'évaluation, pratique et théorique, se fera pour chaque semestre (02 thèmes).
    L'évaluation de la pratique se base sur le carnet de suivi pédagogique où sont notés de 0 à 20 :

  • La présence à l'enseignement théorique
  • La présence et le comportement des postulants aux gardes (participation et gestes réalisés)
  • La validation des stages, l'intégration à l'équipe soignante et l'aptitude à prendre en charge l'urgence.
    Elle sera complétée pour les participants qui ont validé leurs stages et leurs gardes par une épreuve théorique de deux heures. Une session de rattrapage, concernant l'épreuve théorique, est organisée dans le mois qui suit.

    La validation des quatre thèmes permet aux postulants d'accéder à la deuxième année. A l'issue de cette première année les candidats doivent être aptes à assurer une garde de réanimation et prendre en charge les différents types de détresse vitale. Durant la deuxième année les praticiens en formation auront à valider quatre thèmes. Ils subiront un examen final et auront à rédiger un mémoire qu'ils soutiendront en fin d'année.

    5. Evaluation finale
    L'évaluation finale comportera :

  • Une épreuve écrite
  • La soutenance d'un mémoire
  • Une évaluation de l'activité pratique à travers le carnet de suivi pédagogique.
    Une moyenne de dix (10) sur 20 est exigée pour ces différentes épreuves.
Haut de page

 
NG COM Santé Tropicale
Copyright © 2004 NG COM Santé tropicale. Tous droits réservés.