Santé Algérie Algérie

Sommaire
Page d'accueil
Présentation du site
La bibliothèque de Santé Maghreb
Les éditos du professeur Abid
Communications scientifiques
Histoire de l'Algérie médicale
Agenda scientifique algérien
Point de vue
Associations algériennes de la santé
Annuaire de la santé en Afrique
Forum de la santé en Afrique
Qui contacter ?

Journées médico-chirurgicales d'Ouled Djellal
17- 21 avril 2004

9èmes journées médico-chirurgicales d'Ouled Djellal

Les 9èmes journées médico-chirurgicales d'Ouled Djellal ont eu lieu cette année du 17 au 21 avril 2004.
Elles ont vu la participation de :

  • différentes équipes médicales spécialisées essentiellement d'Alger (CHU Bab El Oued, Ben Aknoun, Béni Messous, Bologhine, Clinique Centrale, Douéra, Zéralda, secteur privé).
  • mais également du CHU de Batna (représenté par deux chirurgiens pédiatres madame BENSOUIKI Saoussen et son époux le docteur ALOUI Abdelaziz)
  • du CHU de Sétif (représenté par le docteur ZEROUK spécialiste en ORL)
  • ainsi que de membres de l'organisation "Handicap International",
  • de la présidente de la Fédération Algérienne des Associations d'Handicapés Moteurs,
  • d'une représentante de l'ambassade du Canada à Alger,
  • de journalistes de la presse écrite et de la radio en particulier de la station "El Bahdja", avec à leur tête, le directeur de la station, monsieur Salim SAADOUNE ; de la station "Les Zibans".
  • d'un groupe de clowns qui a donné plusieurs représentions au bénéfice des enfants des écoles et hôpitaux de la wilaya de Biskra.
  • plusieurs sponsors, dont les laboratoires Hartmann qui ont fait une donation de camisoles, bottes et champs à usage unique, le laboratoire Storz qui a permis à l'équipe chirurgicale de Bologhine de réaliser plusieurs interventions chirurgicales sous cœlioscopie grâce à sa colonne de démonstration.

Au cours de ces journées, plus de 1000 consultations spécialisées (neurologie, chirurgie générale, neurochirurgie, dermatologie, chirurgie pédiatrique, chirurgie plastique et des brûlés, ophtalmologie) ont pu avoir lieu dans les secteurs sanitaires d'Ouled Djellal mais également de Tolga ainsi que 163 interventions chirurgicales (certaines de ces interventions n'ont pu se dérouler que grâce à la présence de médecins réanimateurs présents cette année en force) dans les spécialités suivantes :

  • Chirurgie générale (équipe de chirurgie du professeur ABID de l'hôpital Bologhine et docteur BENHADID chirurgien du CHU Mustapha ; équipe médicale de réanimation de l'hôpital Bologhine).
  • Chirurgie orthopédique (équipe du professeur A. BENBOUZID de l'hôpital Ben Aknoun).
  • Neurochirurgie (équipe du professeur T. BENBOUZID du CHU Bab El Oued).
  • Chirurgie urologique (Docteur Bellili, praticien privé d'Alger).
  • Chirurgie plastique et réparatrice (docteur ABCHICHE de la Clinique Centrale et professeur JOUCDAR de l 'EHS de Douéra)
  • Chirurgie pédiatrique (professeur DJIDJELLI du CHU Mustapha et 2 chirurgiens pédiatres de Batna).
  • Ophtalmologie (équipe du professeur NOURI de l'hôpital Béni Messous)
  • ORL (docteur S. ZEROUG du CHU Sétif).
Les docteurs BENNANI et SEDOUD Les docteurs LOUAHDI et LACHOURI
Les docteurs BENNANI et SEDOUD (chirurgiens de Bologhine) lors d'une intervention sous coeliochirurgie à Ouled Djellal (avril 2004) Les docteurs LOUAHDID et LACHOURI (réanimatrices) lors d'une intervention chirurgicale sous anesthésie péridurale à Ouled Djellal (avril 2004)

L'activité de consultation ainsi que les interventions chirurgicales ont en fait débuté dès le début du mois d'avril pour la chirurgie générale et orthopédique puisque, pour ces deux spécialités, les équipes étaient à pied d'œuvre depuis quelques semaines déjà.
Il faut signaler la disponibilité pleine et entière de l'administration de l'hôpital d'Ouled Djellal, du directeur de la santé de la wilaya de Biskra, du corps médical du secteur sanitaire et surtout du corps paramédical qui se faisait un point d'honneur à satisfaire toutes les demandes de l'équipe médicale.
Pour notre part, nous tenons à rendre hommage à l'équipe du bloc opératoire et en particulier au chef de bloc monsieur FARADJOU qui était présent à son poste dès 7 heures du matin jusqu'à 21 heures durant toute cette semaine nous permettant de réaliser ces 163 interventions chirurgicales.
De même, il faut rendre hommage à la population des daïras d'Ouled Djellal, de Sidi Khaled et de Tolga qui a assuré la logistique en matière de véhicules et en invitation pour les repas de midi et du soir puisque l'ensemble de l'équipe (plus d'une centaine de personnes) était à chaque fois invitée, soit dans une palmeraie, soit dans la maison d'un citoyen, où les dîners étaient à chaque fois agrémenté par un orchestre local et la vedette de la chanson Lazhar El Djellali.

La semaine de prestations de soins s'est clôturée par une journée d'enseignement post-universitaire pour le corps médical privé et public des daïras de Ouled Djellal, Sidi Khaled et Tolga dont voici le programme :

  • le certificat médical : Pr. F. MERAH (CHU Béni Messous)
  • les méningites : Pr. A. AMRANE (EHS El Kettar)
  • l'œil rouge : Pr. M.T. NOURI (CHU Béni Messous)
  • L'acné : Pr. B. BOUADJAR (CHU BEO)
  • Tatouage, détatouage : Pr. S. JOUCDAR (EHS DOUERA)
  • Cicatrices de leishmaniose cutanée : Pr. S. JOUCDAR (EHS DOUERA)
  • CAT devant une contusion abdominale : Pr. L. ABID (CHU BOLOGHINE)
  • CAT devant un traumatisme du rachis cervical : Pr. T. BENBOUZID (CHU BEO)
  • La rhinite allergique : Dr. S. ZEROUG (CHU Sétif)
  • Les adénopathies cervicales chroniques tuberculeuses : Dr. S. ZEROUG (CHU Sétif)
  • Les maladies à déclaration obligatoire : Pr. ZIDOUNI, directeur de l'INSP.

A la fin de cette journée d'enseignement post-universitaire, une cérémonie de remise de chaises roulantes et de tricycles à moteur au bénéfice d'handicapés moteurs à eu lieu.
La veille de notre départ, nous avons eu droit à une expédition en jeep dans le désert avec méchoui à midi sous la khaïma sous l'air de la ghaïta et du tbel ainsi que du "chair el melhoun".

Que dire des résultats de cette manifestation dont l'initiative revient à notre ami le professeur A. BENBOUZID (enfant du pays) ?

Elles sont certainement d'un grand apport pour la population locale qui ne peut se rendre facilement vers les villes du nord du pays pour différentes affections nécessitant des soins spécialisés. Cependant, maintenant que ces journées ont atteint leur vitesse de croisière (au point où il fallait arriver le premier au bloc pour pouvoir bénéficier d'une salle d'opération), il serait plus judicieux d'étaler dans le temps (une fois par trimestre par exemple) les missions médicales, grâce au jumelage du secteur sanitaire d'Ouled Djellal avec des CHU du nord du pays, dans les spécialités où un besoin se fait sentir (chirurgie générale, orthopédique, plastique, pédiatrique et ophtalmologie). Il existe certes 2 chirurgiens viscéralistes, un chirurgien pédiatre, un neurochirurgien et deux gynécologues, mais leur nombre réduit fait que leur activité se résume essentiellement à l'activité de garde et à une activité programmée réduite.
Le ministère de tutelle est interpellé pour trouver une solution, d'une part aux payement des gardes réellement faites (actuellement seules 10 gardes au maximum sont payées, ce qui fait que le chirurgien qui en fait plus, ce qui est toujours le cas lorsqu'il n'y a que 2 chirurgiens, récupère en journées de congé) et d'autre part en relevant le salaire (de manière conséquente) de ceux qui acceptent de travailler dans ces régions déshéritées.

Communication transmise le 3 mai 2004, par le professeur Larbi ABID, abid@santemaghreb.com

 
NG COM Santé Tropicale
Copyright © 2004 NG COM Santé tropicale. Tous droits réservés.