Santé Algérie Algérie

Sommaire
Page d'accueil
Présentation du site
La bibliothèque de Santé Maghreb
Les éditos du professeur Abid
Communications scientifiques
Histoire de l'Algérie médicale
Agenda scientifique algérien
Point de vue
Associations algériennes de la santé
Annuaire de la santé en Afrique
Forum de la santé en Afrique
Qui contacter ?
Les éditos du professeur Abid

La PIPAC
Professeur Larbi Abid - Mai 2019

La PIPAC qui signifie Chimiothérapie intrapéritonéale Pressurisée par Aérosols est une technique innovante dans le traitement des carcinoses péritonéales. Elle a été mise au point en Allemagne en 2013 par le Professeur Marc-André Reymond. En 2016, l'hôpital Lyon Sud est devenu le 1er hôpital à proposer cette technique en France, sous l’impulsion et la direction du Dr Naoual Bakrin.

Lire la suite

L’hôpital public
Professeur Larbi Abid - Avril 2019

L’hôpital public n’est certainement pas une entreprise, mis il est encore moins une administration, bien que la plupart des directeurs d’hôpitaux les considèrent et gèrent comme une administration. Des règles de gestion interne, un système de financement (on est encore au budget global), une gestion de la ressource humaine dépassée (instabilité des cadres administratifs,...

Lire la suite

Le sucre, un poison agréable
Proposé par Larbi Abid - Mars 2019

Auteur : Dr. C. Bastid. La fête d’anniversaire bat son plein, les enfants se goinfrent de sucreries colorées, de gâteaux. Quoi de plus normal, tant ces images sont associées au caractère festif ? Il faut pourtant reconsidérer sucreries et pâtisseries...

Lire la suite

La médecine opératoire selon Charles Sédillot
Professeur Larbi Abid - Février 2019

Pour tous les médecins et chirurgiens, jeunes et moins jeunes, qui ont exercé à l’hôpital Mustapha d’Alger, le terme « Sédillot » fait nécessairement référence à la clinique chirurgicale B (CCB par opposition à (CCA) où ont exercé deux grands maitres de la chirurgie algérienne postindépendance : les professeurs El Hadi Mansouri et Ali El Okbi. D’ailleurs cette clinique porte actuellement le nom de Ali El Okbi (qui signait ses comptes-rendus opératoires EO par analogie avec le professeur Mansouri qui lui signait PMS).

Lire la suite

Combien de repas par jour ?
Proposé par Larbi Abid - Janvier 2019

Auteur : Christophe Bastid. Le nombre de repas par jour, l’interposition de jeune, l’hypertrophie d’un repas par rapport à un autre, tout a été dit et son contraire. Par exemple, nombreux sont ceux qui préconisent de prendre 6 petits repas par jour, ce qui serait plus physiologique, réduirait l’apparition d’hypoglycémie et permettrait d’apporter moins de calories dans la mesure où le processus de digestion répétitif consommerait plus de calories.

Lire la suite

La circonscription sanitaire, le dossier médical unique et le médecin référent
Proposé par Larbi Abid - Septembre 2018

Promulgation de la nouvelle Loi sur la santé n° 18-11 du 2 juillet 2018 en remplacement des dispositions de la loi n° 85-05 du 16 février 1985. La Loi n° 18-11 du 2 juillet 2018 relative à la santé vient d’être promulguée sur le Journal Officiel n° 46 du 29 juillet 2018. Comme le précise l’article n°1, cette loi fixe les dispositions et principes fondamentaux et vise à concrétiser les droits et devoirs de la population en matière de santé.

Lire la suite

Les pays de l’hémisphère Sud sont-ils en mesure de proposer les dernières innovations thérapeutiques à leurs malades ?
Professeur Larbi Abid - Juin 2018

Très souvent, les médecins hospitalo-universitaires algériens assistant à une manifestation scientifique internationale ou séjournant dans un service de pointe pour acquérir une technicité, reviennent frustrés car ne pouvant développer dans leur service la technique qu'ils ont acquis ou l'introduction d'une nouvelle molécule dans le traitement d'une affection donnée.

Lire la suite

Les Urgences dites-vous ?
Professeur Larbi Abid - Mai 2018

Parmi les failles du système de santé que la grève actuelle des résidents a mis à la lumière du jour, la permanence des soins 24h sur 24h est celle qui a le plus de répercussions sur la population. C’est en effet au niveau des Pavillons des Urgences (PU) des hôpitaux que la population malade vient se libérer du trop plein des problèmes quotidiens qu’ils soient de santé ou sociétal.

Lire la suite

La chirurgie du cancer, un potentiel qui n’est pas pleinement exploité
Proposé par Larbi Abid - Mars 2018

Dans un contexte d’explosion des coûts des médicaments innovants, le docteur Fabien Reyal plaide pour une meilleure intégration de la chirurgie dans le parcours de soins des malades. Le désir intense de voir apparaître de nouvelles molécules pour guérir les patients atteints de cancer aboutit à une situation dangereuse où les citoyens, les médias et les autorités de santé oublient que la chirurgie est un élément central de la prise en charge des cancers.

Lire la suite

L’utilisation des gants à l’hôpital
Professeur Larbi Abid - Novembre 2017

A l’hôpital, 70 à 80% des infections sont manuportées et la meilleure prévention est donc le lavage des mains. Le patient doit être protégé essentiellement contre la flore microbienne des autres personnes. Quant au personnel hospitalier, il doit se prémunir contre le risque infectieux (sang, liquides biologiques, contact direct avec le patient colonisé à germe multi-résistant ou infecté).

Lire la suite

La formation en chirurgie générale en 2018
Professeur Larbi Abid - Octobre 2017

Lors de la Conférence Nationale des Universités, qui s’est tenue le 27 juillet 2017 à la faculté de médecine d’Alger, nous avons eu de la part du Ministre de l’Enseignement Supérieur (MESRS) et du secrétaire général du même ministère, les grandes orientations sur la réforme des études médicales de graduation. Mais qu’en est-il du cursus de résidanat et en particulier du résidanat de chirurgie générale ?

Lire la suite

La prise en charge des parturientes dans les établissements de santé publics et privés
Professeur Larbi Abid - Septembre 2017

Il y a quelques années, la regrettée professeure de gynéco-obstétrique Janine Belkhodja déplorait que « 50 ans après l’indépendance , l’on soit encore obligé de faire appel à la coopération médicale étrangère (chinoise et cubaine) pour prendre en charge les accouchements des parturientes en Algérie ». Ce besoin est encore d’actualité, comme le laisse suggérer les décès d’une jeune maman et de son enfant à Djelfa suivis de la détention provisoire d’une gynécologue et de sages-femmes avec constitution de partie civile du Ministère de la Santé ( !?!), premier responsable de l’organisation des soins dans le pays.

Lire la suite

Les doyennes africaines en médecine
Professeur Larbi Abid - Juillet 2017

Lors du décès du professeur Aldjia Noureddine-Benallègue en 2015, doyenne des femmes médecins en Algérie (diplômée en 1946) et 1ère professeur hospitalo-universitaire, certains journalistes se sont empressés de la qualifier de doyenne des femmes médecins d’Afrique sans avoir vérifié s’il n’existait pas d’autres pionnières tant en Afrique du Nord qu’en Afrique Noire.

Lire la suite

Comment l’Algérie perd ses médecins
Professeur Larbi Abid - Mai 2017

Si l’Algérie est connue pour son sous-sol riche en hydrocarbures, matières premières qu’elle exporte, elle est également, depuis de nombreuses années, exportatrice de sa matière grise. Cette fuite des cerveaux concerne ingénieurs, enseignants universitaires, informaticiens, artistes, architectes, techniciens, médecins et même paramédicaux. Ce phénomène n’est pas propre à notre pays mais intéresse la majorité des pays africains dont 20 à 30% du corps médical formé dans les pays d’origine exercent dans les pays occidentaux, le plus souvent chez l’ancien colonisateur.

Lire la suite

Que penser de la prévention au moyen de programmes de dépistage ?
Proposé par Larbi Abid - Mars 2017

Auteur : Michiels B.
Il est pertinent de s’interroger sur l’opportunité de mettre en œuvre un programme de dépistage pour détecter le cancer de l’ovaire. La maladie est grave, souvent détectée tardivement et ainsi entachée d’un mauvais pronostic. Nous commentons dans ce numéro de Minerva, une étude qui montre que la détermination du taux de CA 125, associée à des examens de suivi appropriés chez les femmes âgées de 50 à 74 ans, conduit à un résultat favorable en termes de mortalité liée au cancer de l’ovaire, après exclusion des cas de cancer de l’ovaire présents au début de la période de dépistage.

Lire la suite

Briser le plafond de verre de l’OMS
Proposé par Larbi Abid - Février 2017

Auteurs : Peter A. Singer (1) et Jill W. Sheffield (2).
Cette année, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) élira un nouveau directeur général. En septembre dernier, les États membres de l’OMS ont nommé six candidats : Tedros Adhanom Ghebreyesus, Flavia Bustreo, Philippe Douste-Blazy, David Nabarro, Sania Nishtar et Miklós Szócska. Le 25 janvier, le Conseil exécutif de l’OMS sélectionnera trois d’entre eux ; et en mai, l’Assemblée mondiale de la santé élira l’un de ces candidats pour succéder à Margaret Chan.

Lire la suite

NASH et risque de carcinome hépatocellulaire : une méta-analyse
Docteur Charlotte Costentin - Novembre 2016

Le nombre de cirrhoses dues au surpoids et à l'obésité est désormais plus élevé que le nombre de cirrhoses dues à l'alcool additionnées aux cirrhoses dues aux hépatites virales. La (NASH) est la deuxième indication de transplantation hépatique aux États-Unis. La prévalence du carcinome hépatocellulaire (CHC) a été multipliée par 4 chez les patients avec cirrhose NASH en attente de LT.

Lire la suite

Un dépistage du cancer colorectal est-il justifié en Algérie ?
Professeur Larbi Abid - Janvier 2016

Le cancer colorectal (CCR) arrive en 2ème position par ordre de fréquence, après le cancer du sein chez la femme et le cancer du poumon chez l’homme. Le cancer colorectal est encore diagnostiqué à un stade tardif ; tous les thérapeutes qu’ils soient gastro-entérologues, chirurgiens, radiothérapeutes ou oncologues médicaux sont d’accord sur ce constat. Le dogme « mieux vaut prévenir que guérir », ajouté à la pression des distributeurs des tests de dépistage, fait que des voix s’élèvent pour demander la mise en place d’un dépistage de masse du CCR basé sur les tests immunologiques de recherche de sang humain dans les selles (iFOBT), transposant les résultats des études faites en Europe et Amérique du Nord à l’Algérie mais occultant les aspects socio-économiques différents.

Lire la suite

Les horaires de travail du personnel soignant dans les hôpitaux et polycliniques
Professeur Larbi Abid - Décembre 2015

Sans concertation aucune, le ministère de la santé a décidé que désormais les hôpitaux et structures de santé de proximité vont fonctionner par brigades de 8 heures à 20 heures. Dans un grand nombre de polycliniques, ces horaires sont déjà mis en application depuis quelques années. Dans les hôpitaux le personnel soignant obéit à différents types d’horaires selon la spécialité et les spécificités du service tout en maintenant un service 24h/24h, 7 jours sur 7 et 365 jours par an, comme dans tous les pays du monde car l’hôpital assure la continuité et la permanence des soins afin de répondre aux besoins d’une population consommatrice de soins et de plus en plus exigeante.

Lire la suite

L’académie Algérienne des Sciences et des Technologies (ASTA)
Professeur Larbi Abid - Mars 2015

L’académie des sciences constitue la plus haute autorité scientifique d’un pays. Elle concourt au développement des sciences et de leurs applications, et conseille les autorités gouvernementales en ce domaine, reconnu majeur, dans un monde en évolution permanente, où sciences et techniques jouent un rôle économique et social de plus en plus déterminant. En Algérie, le niveau de développent de l’activité scientifique atteint, milite en faveur de la mise en place d’une académie des sciences et des technologies, organisme qui permettra d’accompagner, en tant que plus haute autorité dans le domaine, l’essor scientifique et technologique du pays et servir d’interface avec les instances scientifiques internationales.

Lire la suite

Un changement d’orientation dans une discipline, un changement de discipline ne sont pas mortel
Professeur Larbi Abid - Décembre 2014

Le dernier concours de chefferie de service hospitalo-universitaire qui s’est déroulé en juin 2014 a fait couler, et continue à faire couler beaucoup d’encre. Le dernier en date est l’article paru sur le quotidien national « Liberté » sous la plume des professeurs I. Terranti et N. Metahri sous le titre « la pédopsychiatrie algérienne en difficulté » en rapport avec le choix d’un maitre de conférence de psychiatrie (qui n’a exercé jusqu’à ce jour que dans des services d’adultes) pour la chefferie d’un service de pédopsychiatrie. Au cours de ces dernières années de nouvelles spécialités se sont individualisées au niveau de nos facultés et CHU. La chirurgie thoracique et cardio-vasculaire a éclaté en 3 spécialités, la chirurgie plastique s’est individualisée de la chirurgie générale.

Lire la suite



Valid CSS!

NG COM Santé Tropicale
Copyright © 2017 Santé tropicale - APIDPM. Tous droits réservés. Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM