Santé Algérie Algérie

Sommaire
Page d'accueil
Présentation du site
La bibliothèque de Santé Maghreb
Les éditos du professeur Abid
Communications scientifiques
Histoire de l'Algérie médicale
Agenda scientifique algérien
Point de vue
Associations algériennes de la santé
Annuaire de la santé en Afrique
Forum de la santé en Afrique
Qui contacter ?

AORTIC/OAREC Marrakech 2015

18-22 novembre 2015

par Pr. Larbi Abid

AORTIC/OAREC Marrakech 2015

 

La 10ème conférence internationale sur le cancer en Afrique (AORTIC/ OAREC) s’est déroulée du 18 au 22 novembre 2015 au Palais des Congrès de Marrakech, en collaboration avec la fondation « Lalla Selma pour la prévention et le traitement du cancer ». Cette conférence biennale, placée sous le signe « la feuille de route vers le contrôle du cancer en Afrique » a coïncidé avec le 10ème anniversaire de la création de la fondation, présidée par son altesse royale la princesse Lalla Salma qui a honorée de sa présence l’inauguration de cette manifestation scientifique qui a vu la participation de spécialistes du cancer venant de plus de 25 pays africains et de plus de 15 pays hors Afrique (Amérique, Europe, Asie) ainsi que la participation active de plusieurs d’organisations et institutions internationales telles que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’American Cancer Society (ACS), le National Cancer Institut (NCI), Susan G. Koman, l’Institut National du Cancer en France (INCa) l’American Association for Cancer Research (AACR), le World Cancer Research Fund, l’ASCO, le MD Anderson, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’AIEA, l’African Italian Cooperative Oncology Group (AFRICOG), certaines universités américaines, la section Oncologie Médicale de l’Union Européenne des Spécialités Médicales (UEMS), des laboratoires pharmaceutiques (GSK, Astellas, Roche, MSD) et d’équipements médicaux (Varian, Elekta).

 

Parmi les thèmes abordés lors de cette conférence, on peut citer :

  • Les registres du cancer,
  • Les plans cancer,
  • Le risque de cancer et le conseil génétique,
  • Le cancer de a prostate,
  • Des workshops sur les cancers gynécologiques, la colposcopie, le nursing, les recommandations en matière de cancer,
  • Psycho-oncologie en matière de cancer de l’enfant et adolescent,
  • Les opportunités en matière d’enseignement et de recherche en Afrique,
  • La mobilisation des ressources financières pour la prise en charge des cancers dans les pays de l’Afrique francophone,
  • La prise en charge des cancers dans les pays lusophones,
  • Le traitement des cancers du sein HER2+,
  • Les soins de nursing en oncologie,
  • La recherche en épidémiologie des cancers,
  • La vaccination anti-HPV,
  • Innovations en matière de traitement du cancer,
  • Le lymphome de Burkitt,
  • Sexualité et cancer,
  • Le cancer de la prostate,
  • Le cancer de vessie,
  • Les cancers de l’enfant,
  • La radiothérapie dans le traitement des cancers en Afrique,
  • Le management de la douleur,
  • Nutrition et cancer.
Palais des Congrès Drs. F. Miguel (Angola) et P. Ndom(Cameroun)

Palais des Congrès

Drs. F. Miguel (Angola) et P. Ndom(Cameroun)

Que dire de cette manifestation ?

L’AORTIC (OAREC) étant une organisation africaine pour la recherche et l’enseignement, cela explique peut-être la durée particulièrement longue de la manifestation : une semaine si l’on compte d’une journée pour arriver et une journée pour revenir dans son pays et du nombre prépondérant de communications émanant de pays hors Afrique (USA essentiellement) mais présentées le plus souvent par des africains de la diaspora.

Tout le monde connait l’adage « publish or perish » mais pour l’AORTIC, où en principe les deux langues (anglais-Français) peuvent être utilisées, il faudrait plutôt utiliser l’adage « publish and communicate in English or perish ». En effet lors de cette manifestation organisée dans un pays francophone, les communications en français étaient en nombre très réduit, présentées essentiellement par nos collègues marocains et à un degré moindre par les autres participants du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest (bien que ces derniers aient changé de fusil d’épaule et se sont mis à l’anglais).

Pré-conférence : % communicants selon le pays (hors Afrique)   : 88 communications

Pré-conférence : % communicants selon le pays (hors Afrique) : 88 communications

 

Pré-conférence communicants selon le pays (pays africains) 55 communications

Pré-conférence communicants selon le pays (pays africains) : 55 communications

 

Pré-conférence communicants selon le pays (pays africains) : 55 communications

Le deuxième point négatif me semble être le « fourre-tout » des séances de communications libres où nous ne trouvons aucun lien entre les différentes communications obligeant les présents à sortir, parfois, de la salle pour aller dans une autre salle, en pleine séance, car non intéressés par les autres communications. Par ailleurs, lors de ces séances, la discussion s’est limitée à sa plus simple expression voire même occultée dans certaines séances. C’est dommage.

Congrès AORTIC : communicants selon le pays (pays africains) : 146 communications

Congrès AORTIC : communicants selon le pays (pays africains) : 146 communications

 

Congrès AORTIC communicants selon le pays (hors Afrique)   : 95 communications

Congrès AORTIC communicants selon le pays (hors Afrique)   : 95 communications

Conclusion

Le point positif de cette manifestation est le lieu de déroulement de cette conférence. Et comme le précise SAR Lalla Selma : « Nous avons passé un agréable séjour dans la ville séculaire de Marrakech, terre de dialogue et carrefour privilégié pour le brassage fécond des cultures et des civilisations. »

 

Compte rendu mis en ligne le 1er décembre 2015


 
NG COM Santé Tropicale
Copyright © 2015 Santé tropicale - APIDPM. Tous droits réservés. Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM